Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Autodéfense et + pour toustes

L’autodéfense féministe permet aux femmes et minorités de genre de développer leurs ressources d’action pour prévenir les violences et se doter d’une analyse critique des réalités politiques et sociales qui rendent les violences possibles, les banalisent et les justifient.

Nos formations sont accessibles à toutes les femmes cis, trans et/ou personnes non-binaires quel que soit leur âge et leur condition physique. Notre approche est participative et vise l’autonomie de toutes.

Nous organisons également des formations adaptées aux réalités spécifiques des filles, des minorités de genre, des femmes racisées et/ou en parcours migratoire et des femmes en situation de handicap.

Nos formations sont des espaces où chacun·e peut s’exprimer, apprendre et échanger dans le respect de soi et des autres, dans un cadre sécurisant sans discriminations ni abus.

Nos stages

Tarifs et conditions générales

Stage 2 journées

Tarif par stage

70 €

Tarif classique

90 € +

Tarif solidaire

20 €

Tarif réduit (pour les personnes
rencontrant des difficultés financières)

Stage 2 journées

Tarif par stage

70 €

Tarif classique

90 € +

Tarif solidaire

20 €

Tarif réduit (pour les personnes
rencontrant des difficultés financières)

Stage 1 journée

Tarif par stage

35 €

Tarif classique

45 € +

Tarif solidaire

10 €

Tarif réduit (pour les personnes
rencontrant des difficultés financières)

Inscription

Contacter le secrétariat de Garance ASBL pour vérifier qu’il reste des places, par mail à info@garance.be.

L’inscription est ferme et définitive lorsque vous vous êtes acquitté·e du montant intégral de la formation :

IBAN : BE44 5230 8020 6345
BIC : TRIOBEBB
Communication :
Code de la formation + NOM participant

La salle de stage de Garance est équipée d’un système de boucle à induction magnétique.

Annulation

> 15

jours

En cas d’annulation au moins 15 jours avant la date de formation, nous vous remboursons votre formation mais nous retenons 10€ de frais administratifs.

< 15

jours

Passé ce délai, nous ne remboursons plus la formation.

Nos formations sont accessibles à toutes les femmes
quelle que soit leur condition physique.

« Je prenais le tram pour aller faire un tour en ville. Je suis montée dans le tram 55 qui se trouve devant chez moi. A l’arrêt suivant, un individu est monté. Il avait l’air bizarre. Je lui tournais le dos car le tram était rempli. Il commençait à s’approcher de moi une première fois, je me suis retournée pour le regarder, mais comme si de rien n’était. Il commencait alors à se frotter contre moi. Je me suis retournée en lui disant qu’il arrête. En vain. Je me suis retournée à nouveau, en le poussant de toutes mes forces et je lui ai donné un coup à ses parties intimes. Le tram s’est arrêté et il est descendu. »

Bambou, 39 ans

Une histoire que je souhaite partager est celle du harcèlement sexuel dont j’ai été victime dans un aéroport. Cela s’est passé dans la voiture qui transporte les personnes en situation de handicap de la porte d’embarquement à l’avion (Ambulift). Je voyageais seule, j’étais accompagnée par le personnel de l’aéroport, mais une autre personne (également en situation de handicap) se trouvait avec moi dans l’Ambulift, elle était ivre et a commencé à me toucher et à m’étreindre sans mon consentement. Le personnel de l’aéroport qui était témoin de la situation n’a absolument rien fait. J’ai demandé à la personne ivre d’arrêter et je lui ai crié dessus. Je me suis sentie très mal à l’aise, mais il s’est arrêté !

Pas d’aide des témoins, je m’en sors quand même !

Nos autres activités

Collaboration avec d’autres organisations

Garance collabore régulièrement avec d’autres organisations. L’action de prévention a d’autant plus d’impact que ces collaborations se développent principalement avec des partenaires qui sont en prise directe avec la réalité quotidienne de femmes* et des minorités de genre.

Consultance

Garance est régulièrement consultée par les autorités publiques, les institutions et les chercheurs et chercheuses pour son expertise en matière de prévention primaire des violences basées sur le genre.