Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Nos stages

La salle de stage de Garance est équipée d’un système de boucle à induction magnétique.

Autodéfense pour personnes LGBTQIA+

Malgré une législation belge relativement progressiste, être une personne LGBTQIA+ (lesbienne, gay, bisexuel·le, transgenre, queer, intersexe, asexuel·le, personne non-binaire et +) expose encore aujourd’hui à de nombreuses préjugés, à des discriminations voire à des violences physiques. Des agressions qui peuvent se produire dans tous les contextes de la vie, que ce soit dans l’espace public, au travail, à l’école, dans la famille d’origine, le cercle d’ami·e·s, le couple et parfois même dans le milieu LGBTQIA+! Face à ces situations, nous pouvons nous sentir démuni·e·s. Il est heureusement possible d’être préparé·e à ces éventualités via l’acquisition de stratégies permettant de gagner en confiance en soi et de veiller à sa propre sécurité. C’est pour cette raison que Garance travaille depuis plusieurs années avec les personnes LGBTQIA+ pour développer leurs capacités à faire face aux violences sexistes, cissexistes et hétéronormatives.

Autodéfense féministe
Apprenez à reconnaître vos propres limites, à les poser de manière verbale et non verbale et si besoin, à les défendre de manière physique. Identifier des situations potentiellement dangereuses et les désamorcer permet de mettre un terme à toute agression, qu’elle vienne d’un·e proche ou d’un·e inconnu·e. Nos stages s’adressent aux personnes qui s’identifient LGBTQIA+, quelle que soit leur condition physique. Les pronoms d’usage seront toujours respectés.

Autodéfense pour jeunes LGBTQIA+
En tant qu’adolescent·e LGBTQIA+, on est pas épargné·e par les violences LGBTQIAphobes, à l’école, en famille, dans la rue ou même avec ses potes! Lors de cette journée de stage, on apprend à bien poser ses limites, verbalement ou physiquement, dans le respect de son identité de genre et/ou de son orientation sexuelle, à identifier les signaux d’une situation qui peut dégénérer et comment s’en prémunir et si nécessaire, auprès de qui chercher de l’aide.

PROCHAINES dates

29 et 30
juin

Autodéfense féministe : personne trans, non-binaires et inter

19 et 20
octobre

Autodéfense féministe : lesbiennes et bisexuelles

Aller au contenu principal