Si cette Newsletter ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.
        Vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter? Une remarque, une suggestion ? Contactez-nous !
Garance asbl

 

 

Newsletter n° 78 – juin 2018



AGENDA



A LA UNE


Espaces publics : enfin du concret !

Après six ans d’acharnement, ça y est ! Le premier projet d’aménagement du territoire avec une analyse de genre en Belgique va débuter à Namur. Grâce aux marcheuses, grâce à leur et notre ténacité et grâce à notre patience, nous pouvons dire qu’un premier pas, très important, a été fait vers la construction d’espaces publics plus inclusifs et accessibles pour tous et toutes. C’est l’occasion de rappeler l’histoire de notre projet « Genre et espaces publics ».

Car pour arriver à cette première réalisation au quartier Casernes, il a fallut beaucoup de ténacité et de patience. Un premier projet à Bruxelles n'a pas été renouvelé justement quand on avait des résultats qu'il fallait mettre en pratique, et notre projet récent « Femmes au parc ! » risque de sombrer dans le sommeil de la Belle au bois dormant s'il ne reçoit pas bientôt une injection rafraichissante de financement.

C'est d'autant plus encourageant de voir que notre projet namurois que nous avons mené avec nos propres moyens est le premier à mener à des réalisations concrètes. Après que la ville de Namur a intégré nos recommandations dans son cahier de charges pour l'aménagement du quartier Casernes, le projet emportant le concours est un de ceux qui ont bien tenu compte de notre analyse. Nous nous réjouissons de voir émerger un quartier vert et multifonctionnel, mais resterons vigilantes pour dénoncer des tendances vers la gentrification.





GARANCE EN BREVES


Le nouveau programme est là !

A la recherche d'un stage d'autodéfense pour femmes, filles ou autres ? D'un stage de défense verbale ? Consultez notre agenda en ligne ; soit, pour une vue d'ensemble, le programme 2018/19, ou encore pour nous demander des exemplaires du flyer papier (Bruxelles et/ou Wallonie) pour le distribuer ou par exemple les disposer dans une salle d'attente.

A pointer : les stages « Résister à l'antiféminisme » à Bruxelles et à Liège, mis en place suite à la demande apparue lors de nos journées d'action en juin 2017.

Notez également qu'à partir de septembre 2018, tous les stages à Bruxelles se dérouleront dans nos locaux, au 3ième étage du 55 rue Royale.


Deux cartes blanches pour les LGBTIQ

A l'heure où les médias relayent deux faits d'agressions physiques homophobes à Bruxelles, Garance s'inquiète du peu de considération politique pour des mesures de prévention des violences. Et ce n'est pas le nouveau plan d'action interfédéral contre la discrimination et la violence envers les personnes LGBT+ qui nous rassurera. En effet, une carte blanche avance des critiques fondamentales : la non-consultation des associations maîtrisant le sujet, le ton raciste et sécuritaire et l'absence d'analyse de genre et intersectionnelle.

Ce n'est malheureusement pas tout. La Pride de Bruxelles fut cette année marquée par la répression policière de personnes s'opposant à la présence de la N-VA, parti d'extrême-droite raciste aux positions plus que douteuses sur les enjeux LGBT+. Une deuxième carte blanche a été diffusée à ce sujet pour que l'édition 2019, marquant le 20ème anniversaire des émeutes de Stonewall, sera l'occasion de renouer avec cet héritage. Garance a signé les deux cartes.


Garance dans les Inrocks

Quand les Inrocks consacrent une longue interview avec notre directrice à l'autodéfense féministe, c'est qu'on a vraiment le vent en poupe. L'occasion : la sortie en poche du petit livre rose Non c'est non qui rend l'autodéfense féministe visible et accessible depuis 10 ans. Les adresses des associations et formatrices d'autodéfense féministe dans les pays francophones ont été actualisées et l'auteure a ajouté un premier bilan en postface. Disponible dès maintenant dans toutes les bonnes librairies...


Histoire de l'autodéfense féministe

Pour rappeler que l'autodéfense féministe existe depuis bien plus longtemps que 10 ans, nous avons rédigé une brève histoire qui commence... en 1905. Elle parle d'actrices de vaudeville et de suffragistes, de l'histoire merveilleuse des premiers manuels d'autodéfense pour femmes, de la récupération nationaliste de l'autodéfense en temps de guerre et de son réémergence dans les années 1970. Sur les traces de nos ancêtres et pionnières, nous mettons en évidence l'époque brillante des années 1970 et 80 tout comme le backlash des années 1990 et la renaissance depuis une quinzaine d'années. C'est une histoire haute en couleur, mais beaucoup reste à écrire. On dit ça, on ne dit rien, ami.e.s historien.ne.s:-).




C'EST ARRIVE PRES (OU TRES LOIN) DE CHEZ VOUS


smiley

Stop Feminicide : 19

Depuis le début de l'année, 19 femmes ont été tuées, la plupart par leur partenaire ou ex- partenaire. Ce sont cinq mortes de plus depuis la newsletter de mai. Le blog Stop Féminicide recense depuis 2017 tous les rapports médiatiques et autres sur des homicides qui concernent les femmes, car il n'y actuellement pas de statistiques officielles disponibles..

La dernière des mortes est Eunice, une jeune femme nigerienne qui travaillait dans la prostitution. Ses collègues ont organisé une grève et une marche de solidarité (avec l'appui d'UTSOPI, Espace P et les comités de quartier Dupont et Verte). UTSOPI collecte par ailleurs des dons pour financer des funérailles dignes pour Eunice.


smiley

Femmes et culture

Le 4 juin, le grand escalier du Théâtre National de Bruxelles était envahi par 150 femmes du monde la culture, venues dénoncer les inégalités criantes en matière de postes de responsabilités, de programmation ou de financements dans toutes les branches de la culture. Elles dénonçaient aussi des réalités comme les « pratiques de harcèlement, hypersexualisation, droit de cuissage, inégalités salariales, une dévaluation systématique des femmes, qu'elles soient enceintes, mères ou célibataires. » L'événement qui a mis le feu aux poudres : la nomination d'un homme, encore, à la tête du théâtre des Tanneurs, après que le précédent ait été écarté pour harcèlement moral. Les candidates de talent ne manquaient pourtant pas. Dans le groupe Facebook à l'initiative de cette action, elles sont déjà plus de 1500. Et c'est important, parce que la culture façonne notre regard sur le monde, et il est temps de le regarder avec les deux yeux.


smiley

Campagne ratée : #soiscommelucas

Un des messages véhiculé par la campagne du Conseil lillois de la Jeunesse (CLJ) était « Lucas a 20 ans. Lucas aime draguer. Il dit « t'es belle » au lieu de « t'es bonne ». Il est respectueux. Sois comme Lucas ». Non seulement qu'une fois de plus, le harcèlement de rue est confondu avec de la drague. Lucas donne toujours son avis sur le physique d'une femme qui ne lui a rien demandé. En plus, il renforce l'idée classiste que le harcèlement « poli » serait acceptable, voire louable. Cela a bien entendu fait réagir de nombreuses.eux citoyen.ne.s et il n'a fallu que quelques heures pour que CLJ enlève cette campagne des réseaux sociaux et qu'il présente ses excuses en signant #onferamieuxlaprochainefoispromis.


smiley

Deux victoires majeures pour le droit à l'avortement

Ca fait du bien ! Alors que dans de nombreux pays, on assiste à un recul du droit à l'avortement, celui-ci vient de remporter deux victoires majeures.

L'Irlande a, lors d'un référendum, majoritairement voté pour l’abrogation du 8e amendement de la Constitution, qui interdit tout avortement. D'actions symboliques et spectaculaires, comme ces départs démonstratifs vers des aéroports pour signifier la nécessité de se rendre à l'étranger pour pouvoir avorter, à une forte mobilisation y compris de célébrités et de partis politiques, la campagne des mouvements féministes aura été mené d'une manière exemplaire, forte, sans céder ni aux arguments des opposant.e.s, ni à la tentation d'y répondre, centrée sur le droit des femmes.

En Argentine , les député.e.s à la Chambre ont voté la dépénalisation de l’interruption volontaire de grossesse. La mobilisation ne fut moindre avec des manifestations grandioses et un débat de vingt-trois heures ininterrompues prenant, dur et enflammé. La légalisation de l'avortement n'est pas encore chose faite, car le Sénat doit encore adopter la loi, mais un très grand pas a été fait vers la victoire.


smiley

Le basketball devient féministe

Pendant le matraquage médiatique qu'est la coupe du monde du football des hommes, cette chouette initiative états-unienne nous montre l'exemple comment utiliser le pouvoir mobilisateur du sport pour l'émancipation. La WNBA (Ligue nationale du basketball féminin) vient de lancer la campagne Take a seat – take a stand qui récoltera cinq dollars de chaque ticket de match vendu pour six causes féministes : des centres de planning familial (touchés par le stop de subvention sous le gouvernement d'extrème droite) aux écoles plus inclusives pour les jeunes LGBTIQ, de la lutte contre le cancer du sein à la prévention des agressions sexuelles, les fans auront l'embarras du choix. Cela fait plusieurs années que les équipes et des joueuses individuelles affichent leurs convictions, mais c'est une première pour une ligue sportive nationale de soutenir des initiatives féministes de manière systématique.





LA SCIENCE DIT...


Pas de titre

Ghaliya Djelloul, socio-anthropologue, doctorante et assistante à l'UCL, travaille principalement sur les questions de genre et d'Islam. Elle mène actuellement une recherche doctorale sur la mobilité spatiale de femmes qui habitent en périphérie d'Alger. Dans un récent article, Djelloul part de sa propre expérience de native algérienne revenant au pays et de celles des femmes qu'elle a écoutées. Elle cherche à comprendre les différentes manières qu'ont les femmes de « se couvrir », littéralement ou symboliquement. Ce sont autant de stratégies (préventives, réactives ou résiliantes) de contournement de l'ordre moral qui les veut pudiques et uniquement présentes dans l'espace domestique. Cet ordre moral émerge dans les « marges urbaines », zones d'affrontements entre l'Etat et les groupes armés dans les années 1980. Son article permet de comprendre comment la vulnérabilisation intra- et extra-familiale des femmes actualise en permanence l'hégémonie masculine et la ségrégation des espaces. L'injonction à la respectabilité et la menace de dangers physiques dont elles seront probablement tenues responsables, visent l'exclusion des femmes et en font de véritables "indésirables" dans l'espace public urbain.  L'article est essentiel pour pouvoir réaliser que sortir « non couverte » est une option difficile à assumer au quotidien. Djelloul parle donc de stratégies de « couverture »... mais aussi de l'allumage d'une cigarette. L'article donne envie de continuer à explorer la palette des stratégies pour occuper l'espace et lutter contre les violences masculines ! http://www.metropolitiques.eu/Entre-enserrement-et-desserrement-la-mobilite-spatiale-des-femmes-en-peripherie.html




LA REBELLE DU MOIS


La reine des pirates

Notre femme rebelle du mois de juin est l'une des femmes les plus célèbres de l’histoire du Maroc, mais elle reste peu connu en Europe. Femme rebelle, énergique et de caractère fort, cheffe de guerre et pirate, l'image qu'on a d'elle est celle d'une personne passionnée. Sa vie agitée a été utilisée comme sujet dans la littérature jusqu’à nos jours. Faites connaissance avec Sayyda al-Horra !





AGENDA


Activités de Garance

Tarifs et modalités d'inscription

A Bruxelles

Dates Intitulé Lieu
mardi 11 septembre 18 Entraînement : Techniques de base Garance asbl,1000
Mardis 25 septembre + 2, 9, 16, 23 octobre 2018 de 18h à 21h Autodéfense pour femmes Garance asbl,1000
Samedi 29 et dimanche 30 septembre 2018 de 10 à 17hh Défense verbale pour femmes Garance asbl,1000



Avec la participation de Garance



Dates Intitulé Lieu
26 juin 2018 de 9h30 à 16h0 Gender Equality in Action Bruxelles
6 septembre à 16h30 Quelle mixité, quelle non mixité. L'outil des marches exploratoires La Bellone, Bruxelles


 

 

Si vous ne voulez plus recevoir de programme de Garance, cliquez ici
© Garance ASBL - www.garance.be - info@garance.be