Si cette Newsletter ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.
        Vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter? Une remarque, une suggestion ? Contactez-nous !
Garance asbl

 

 

Newsletter n° 72 – septembre 2017



A LA UNE


La fête au parc !

Le 16 septembre dernier, nous avons clôturé une première partie du projet Femmes au Parc qui concernait cinq parcs régionaux. Une soixantaine de femmes et de filles ont participé à la journée festive avec des ateliers gratuits tous azimut. Pannasoccer, percussions, skateboard, tissu aérien et bien sûr de l'autodéfense pour femmes et pour filles étaient sur ce menu bien alléchant. La présence de Mme la Ministre Céline Frémault, Ministre de l'environnement, nous a donné de l'espoir que les recommandations issues de ce projet ne resteront pas lettre morte.

Maintenant, c'est au tour de la partie du projet qui concerne les parcs schaerbeekois de se terminer en beauté avec une fête de clôture. Pour cela, nous vous invitons à rien de moins qu'un karaoké féministe ! La soirée aura lieu le vendredi 13 octobre à partir de 19h à la Maison des femmes de Schaerbeek. Les détails du programme seront diffusés sur notre site et sur notre page Facebook très prochainement, mais bloquez déjà la date dans votre agenda ! 





GARANCE EN BREVES


Garance goes Wallonie

Nos lectrices.teurs attentives.ifs l'auront remarqué : Garance multiplie ses activités en Wallonie pour être encore plus près de chez vous. En plus de nos antennes à Tournai et à Louvain-la-Neuve, nous tentons désormais le coup à Ottignies et à Namur. En plus des stages de week-end en autodéfense et défense verbale, pour femmes et pour filles ici et là, un groupe d'entraînement se met en place à Louvain-la-Neuve et à Namur. Vous trouverez plus de renseignements, pour vous inscrire ou pour diffuser l'info, dans notre agenda.


Groupe de réflexion sur la sécurité pour les femmes migrantes

Garance continue son projet Femmes migrantes actrices de leur sécurité avec des activités gratuites pour femmes migrantes qui rendent leur vie plus sûre.  Nous cherchons des partenaires à Bruxelles pour mettre en place des groupes de réflexion sur la sécurité pour des femmes migrantes ou issues de l'immigration qui veulent améliorer leur confiance en elles-mêmes et leur capacité d'agir face aux agressions. Lors de trois ou quatre séances consécutives, le groupe abordera la prévention des violences par la sécurité au quotidien et dans l'espace public. Comment réagir face aux violences dans la famille et dans le couple ou face aux discriminations est également au programme. Par le biais de jeux, d'exercices et de discussions, les participantes échangeront leurs expériences, leurs trucs et astuces pour vivre en sécurité, et cela à la maison, dans la rue ou encore au travail.Pour en savoir plus contactez-nous.


Garance à l'université

Cinq universités francophones belges coopèrent pour proposer un programme de Master de spécialisation en études de genre. C'est déjà une bonne nouvelle en soi pour tou.te.s les étudiant.e.s voulant approfondir les questions de genre dans un cadre valorisant. Encore mieux : ce n'est pas une démarche purement académique, mais qui cherche aussi le lien avec le monde associatif. Un exemple est le tout nouveau cours « Voir et agir au prisme du genre » à l'ULg. Ce cours propose aux étudiant.e.s de découvrir des outils et concepts mis en place par les associations et groupes actifs dans le domaine de l'émancipation et de la santé des femmes, des personnes racisées et des minorités sexuels. Le thème retenu pour la première année de ce cours est le self-help, et Garance participera à cet échange de pratiques et d'expériences, aux côtés de Alliage, Gargouilles, Genres pluriels, Icare, Merhaba et Mwanamke Collectif Afroféministe. Inscriptions jusqu'au 30 septembre !





C'EST ARRIVE PRES (OU TRES LOIN) DE CHEZ VOUS


smiley

On vient de loin...

C'est une histoire hallucinante qu'on a pu découvrir dans TerZake, l'excellente émission d'info (en « prime time ») de la VRT. Eva De Moor, qui a aujourd'hui 82 ans, a été violée à l'âge de 14 ans par un ami de son frère (de 28 ans, bien majeur donc), puis par le prêtre à qui elle est allée se confier. Non seulement les agresseurs n'ont jamais eu aucun compte à rendre, mais c'est elle qui a été enfermée dans une institution jusqu'à l'âge de 21 ans. Elle a découvert plus tard qu'elle avait été condamnée pour « incitation à la débauche » ! Aujourd'hui, si le jugement ne peut être cassé (!), une lettre du Ministre Geens lui rend justice (mais si peu). Pour voir d'où on vient...


smiley

Marchez pour le droit à l'avortement !

Le 28 septembre, à l'occasion de la Journée internationale pour le droit à l'avortement, Bruxelles verra une Marche de solidarité avec toutes les femmes européennes – espagnoles, polonaises, irlandaises... - qui n'ont pas encore accès à l'avortement. La marche a lieu dans le cadre de la Rencontre européenne de la Marche mondiale des femmes, et son objectif est d'inscrire le droit à l'avortement dans la constitution européenne. Si vous ne pouvez pas être à 17h30 dans le quartier européen, signez la pétition en ligne dont Garance est co-signataire.


smiley

Marchez contre les violences faites aux femmes !

La Plateforme Mirabal, un ensemble d'associations féministes et alliées dont fait partie Garance, appelle à une manifestation nationale à Bruxelles le 25 novembre à 14h. A l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, des milliers de femmes de toute la Belgique arpenteront les rues de la capitale pour demander une fin aux violences. L'appel à manifester est actuellement signé par 56 associations. Bloquez la date, préparez vos calicos et surtout : venez marcher avec nous le 25 novembre.


smiley

Cyberviolence, contre-attaque

La cyberviolence est un sujet de préoccupation, avec la présence quasi permanente dans nos vies quotidiennes des réseaux sociaux numériques. Messages de haine, incitation au suicide, « vengeance pornographique » sont des moyens efficaces pour pourrir nos vies, notre santé. Plusieurs initiatives voient le jour pour y voir plus clair et chercher des stratégies pour s'en protéger. Une app « my digital self-defence » a été créée par le Conseil de la Consommation Danois et dispense des conseils pour protéger des données personnelles, et quoi faire en cas de piratage de celles-ci. La campagne de la Fédération Wallonie Bruxelles « No hate » n'est pas en reste, qui lance également une application mobile. Prioritairement destinées aux jeunes, elle prodige des infos, donne des conseils et permet d'envoyer directement un signalement à Unia (Centre interfédéral pour l'égalité des chances ). Enfin l'European Institute for Gender Equality propose une étude sur la cyberviolence faite aux femmes et aux filles, et des organisations de femmes néerlandaises lancent « safetyNed », un programme de sécurité digitale pour les femmes victimes de violences conjugales.


smiley

Les tchétchènes sans droit de divorce

Après la persécution des homosexuels qui perdure, la Tchétchénie refait parler d'elle. Une nouvelle mesure renvoie les femmes divorcées vivre avec leurs ex-maris. Les couples divorcés, parfois depuis des années, sont sommés de vivre sous le même toit, dans l'espoir que cette cohabitation forcée ranimera l'amour. Le Comité pour l'harmonisation des relations conjugales et familiales compte actuellement près de mille couples remis ensemble. Une ligne téléphonique anonyme pour des dénonciations de couples séparés, des émissions télé vantant les bienfaits de cette mesure pour les familles et surtout les enfants, tout suit la volonté de Ramzan Kadyrov, président tchétchène et soutien à Poutine. On peut s'imaginer ce que cela signifie pour l'autonomie des femmes en général et celles victimes de violence conjugale en particulier......





LA SCIENCE DIT...


Les élues dans le collimateur sexiste

L'Union interparlementaire, qui fédère les parlements du monde, a examiné les discriminations et violences sexistes envers les femmes parlementaires. Et le bilan est choquant : 26% d'entre elles ont vécu de la violence physique, 22% de la violence sexuelle et 82% de la violence psychologique dans le cadre de leur mandat. Cette violence vise à écarter par l'intimidation les femmes du pouvoir. Par exemple, 44% des élues reçoivent des menaces de mort, de viol, de passage à tabac ou d'enlèvement. Le sexisme se manifeste aussi en coups ou en agressions avec des projectiles, voire avec des armes. Les réunions politiques et lieux traditionnels du pouvoir servent autant de scène que les médias sociaux. Ce n'est pas juste une conséquence de la concurrence rude en politique, car les femmes se voient agressées et humiliés non seulement par des élus d'autres partis ou par des citoyen.ne.s, mais aussi par leurs collègues hommes du même parti. Un tiers des parlementaires femmes ont moins d'accès aux ressources financières et matérielles (locaux, ordinateurs, personnel, sécurité) auxquelles leurs collègues hommes ont droit. Les élues jeunes et appartenant à un parti d'opposition ou un groupe minoritaire sont le plus à risque. L'étude de l'UIP présente aussi des propositions pour mieux assurer la sécurité des femmes politiques, propositions que les parlements belges feraient bien d'appliquer pour permettre une participation politique égalitaire. Car le phénomène n'est pas limité à quelques pays lointains, mais se manifeste bel et bien dans nombre de parlements européens...

Union interparlementaire : Sexisme, harcèlement et violence à l'encontre des femmes parlementaires. Bulletin thématique, octobre 2016.






ON A LU, VU, ECOUTE POUR VOUS...


Un autre regard

Emma est dessinatrice et auteure française d'un blog où elle poste régulièrement ses réflexions féministes et démonte des clichés avec ses planches de BD, où elle se met d'ailleurs souvent en scène. Quelques unes d'entre elles ont été récemment publiées en un album qu'elle appelé Un autre regard, Trucs en vrac pour voir les choses autrement. On s'y délecte planche après planche de sa description pertinente et drôle des difficultés qu'elle rencontre en tant que femme au quotidien dans ce monde patriarcal. Elle ne manque pas non plus de parler d'autres systèmes de domination comme le racisme et le classisme, notamment à travers des commentaires d'actualité sur les violences policières. Résolument engagé, intéressant et inspirant... à découvrir et à offrir.





LA REBELLE DU MOIS


Fusils fumants et ceintures de munition

Mexique, 1910. Le président mexicain, Porfirio Díaz, règne d’une poigne de fer. Le temps est mûr pour la Révolution mexicaine, menée par des personnages comme Pancho Villa et Emiliano Zapata. Moins célèbre est notre femme rebelle du mois de septembre, Petra Herrera. Sa vie et ses exploits sont un exemple comment toute révolution se doit d'être féministe si elle veut être une vraie révolution....





AGENDA


Activités de Garance

Tarifs et modalités d'inscription

A Bruxelles

Dates Intitulé Lieu
7 et 8 octobre 2017 Autodéfense pour femmes Maison des Femmes, 1030
9 octobre 2017 Entraînement Bruxelles : techniques au sol 1 Maison des Femmes, 1030
12 octobre 2017 Séance d’information - formation de formatrices en autodéfense féministe Garance asbl, 1080
28 octobre 2017 Autodéfense pour filles de 14 à 15 ans Maison des Femmes, 1030
4 novembre 2017 Autodéfense pour filles de 11 à 12 ans Piano Fabriek, 1060
13 novembre 2017 Entraînement Bruxelles : techniques au sol 2 Maison des Femmes, 1030
18 et 19 novembre 2017 Défense verbale pour femmes Maison des Femmes, 1030

En Wallonie

Dates Intitulé Lieu
7 octobre 2017 Autodéfense pour filles de 12 à 14 ans infos et insciptions : Chez Zelle,1348 Louvain-La-Neuve
Dimanches 8 et 15 octobre 2017 Autodéfense pour femmes infos et insciptions : Chez Zelle, 1348 Louvain-La-Neuve
4 novembre 2017 Autodéfense pour filles de 14 à 16 ans infos et insciptions : Chez Zelle, 1348 Louvain-La-Neuve
11 novembre 2017 Entraînement Louvain-la-neuve : Techniques de base infos et insciptions : Chez Zelle, 1348 Louvain-La-Neuve
18 et 19 novembre 2017 Autodéfense pour femmes Centre Aurore Carlier, 7500 Tournai
18 et 19 novembre 2017 Autodéfense pour femmes Cinex, 5000 Namur







 

 

Si vous ne voulez plus recevoir de programme de Garance, cliquez ici
© Garance ASBL - www.garance.be - info@garance.be