Si cette Newsletter ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.
        Vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter? Une remarque, une suggestion ? Contactez-nous !
Garance asbl

 

 

Newsletter n° 67 – février 2017



A LA UNE


Féministes, à vos agendas !

Nous l'avons déjà annoncé : nous menons, avec l'Université des femmes, un projet pour lutter contre les tendances anti-féministes actuelles et, plus spécifiquement, contre le masculinisme. Un des volets du projet est la publication d'un guide de défense verbale pour féministes pour lequel nous collectons des témoignages. Si vous avez des trucs, astuces ou exploits à partager comment vous avez contré une situation anti-féministe, envoyez-nous votre témoignage à info@garance

Ce guide sera présenté au public lors de deux journées d'action, une à Liège (le 10 juin) et une à Bruxelles (le 17 juin). Au programme : présentation d'une étude sur le masculinisme en Belgique, ateliers d'anti-masculinisme, de réflexion stratégique, de défense verbale et de self-care pour féministes. Autant de possibilités pour échanger entre nous, pour remplir nos boîtes à outils et pour aiguiser nos répliques. Les inscriptions seront ouvertes une fois le programme détaillé est publié, vers la fin mars, mais vous pouvez déjà bloquer les dates pour ne pas rater cette occasion de vous renforcer.





GARANCE EN BREVES


Journée découverte gratuite pour femmes migrantes

Le 17 mars, Garance invite les femmes migrantes à une journée d'ateliers sur la prévention des violences. Invitez vos amies, vos voisines, vos connaissances ! Lors de cette journée, vous pourrez partager vos trucs et astuces, enrichir votre boite à outils pour faire face aux agressions et bien sûr rencontrer d'autres femmes qui, comme vous, souhaitent prendre en main leur sécurité dans la vie de tous les jours. Tous les ateliers sont interactifs et ludiques, et il y en aura pour tous les goûts. Découvrez-les dans le programme détaillé de la journée.


Mars : mois de lutte pour les droits des femmes

A l'occasion du mois des luttes et des droits des femmes, toutes nos activités sont accessibles à participation libre pendant tout le mois de mars à Bruxelles, Tournai et Louvain-la-Neuve ! Le prix de base indiqué est le tarif minimum de 30€ pour un stage de deux jours et de 15€ pour un stage d'un jour, mais il est tout à fait possible de payer moins ou de participer gratuitement, à vous de choisir. Il est également possible de payer plus pour soutenir la participation d'autres personnes. Pour les dates et lieux, consultez notre agenda.


Rapport final des marches exploratoires à Namur

Eh oui, le projet des marches exploratoires à Namur se termine début mars. Un an et demi de réflexions sur les expériences et ressentis des femmes dans les espaces publics avant les gros chantiers qui vont avoir lieu, un peu partout dans Namur, dans les années qui viennent.

Garance présentera le rapport final lors de la table ronde de la plateforme Namur'elles, qui regroupe les associations qui luttent pour les droits des femmes, le samedi 11 mars prochain au Palais des Congrès. Toutes les marcheuses – et toute autre personne intéressée - sont cordialement invitées à venir entendre les résultats du projet auquel elles ont participé.


Genre et urbanisme

La Maison de l'urbanisme du Centre culturel du Brabant Wallon organise une conférence sur le genre dans les espaces publics. Garance y interviendra avec d'autres pour partager son expertise sur cette thématique. Cette conférence aura lieu le vendredi 24 mars prochain de 13h à 14h30 dans l'auditoire BARB 91, place Sainte-Barbe, 1 à 1348 Louvain-la-Neuve. Les inscriptions sont obligatoires avant le 17 mars à l'adresse m.urbanisme@ccbw.be.




C'EST ARRIVE PRES (OU TRES LOIN) DE CHEZ VOUS


smiley

« A qui la rue ? A NOUS ! »

Une Reclaim the Night est une déambulation nocturne entre femmes (cis et trans) pour se réapproprier la rue, à un moment de la journée plutôt associé à la liberté de circulation de certains autres ... Celle de samedi, soir de pleine lune, dénonçait en particulier le harcèlement sexiste dans les espaces publiques. Samedi 11 février à Bruxelles, les coups de matraque et les insultes ont plu sur les 150 femmes qui marchaient joyeusement au rythme de la batucada et à la lumière des flambeaux. Garance analyse les implications de cette violence policière.


smiley

Chaire culturelle Fatima Mernissi à la VUB

L’Université libre néerlandophone de Bruxelles (Vrije Universiteit Brussel – VUB) a lancé le 26 janvier dernier, la Chaire culturelle Fatima Mernissi. Décédée en novembre 2015, Fatima Mernissi, écrivaine et sociologue marocaine, a été une penseuse essentielle des débats sur le féminisme et l'Islam.


smiley

Dépénalisation des violences dites « domestiques » en Russie

Fin janvier, les député.e.s russes ont voté un projet de loi qui allège les peines en cas de violences dans le cercle familial. Les actes de violences n'entrainant pas d'hospitalisation n'entraineront dorénavant que des sanctions administratives (amendes). ANNA Centre, une ONG féministe, et Amnesty International protestent contre cette légitimation des violences et craignent une recrudescence des violences envers les femmes.


smiley

Un nouveau groupe féministe : Femmes Survivantes

Femmes Survivantes est un nouveau collectif belge qui cherche à constituer un réseau de soutien entre des femmes de tout horizon vivant ou ayant vécu des violences conjugales. Porté par les premières concernées, le collectif détaille 20 objectifs dont notamment la participation à une meilleure prise en charge et reconnaissance de ces violences par les professionnel.le.s, la parole aux concernées et la nécessité d'une lutte à l'échelle internationale. Sur leur blog, elles tentent également de recenser les féminicides en Belgique et récoltent des témoignages par rapport au non-respect de la Convention d'Istanbul. Brisons le silence !


smiley

Marches et grève pour les droits des femmes

Le 20 janvier passé, plus d'un millier de personnes se sont rassemblées à Bruxelles en solidarité avec la Marche des Millions de Femmes (the Million Women's March) qui appelait à manifester contre les atteintes aux droits des femmes et pour l'égalité à l'occasion du premier jour d'investiture du nouveau Président des Etats-Unis, Trump. Garance vous fait un petit tour d'horizon détaillé avec les actions à venir, surtout la grève internationale des femmes que nous soutenons de plein coeur.





LA SCIENCE DIT...


Xième effacement du genre

L'Institut Scientifique de Santé Publique et l'Institut pour l'Egalité des Femmes et des Hommes (IEFH) viennent de publier une étude sur la violence conjugale et intrafamiliale, sous l'angle de la santé. Que les violences ne soient pas bonnes pour la santé, voilà qui ne constitue pas vraiment un scoop. Le plus intéressant peut-être est le recours des victimes, plus fréquent que dans le reste de la population, aux médecines « non conventionnelles » (homéopathes, ostéopathes, chiropracteurs...) , non remboursées par la Sécurité sociale. D'où un coût très élevé pour se soigner.

Mais la leçon la plus frappante de cette étude, c'est absence totale d'analyse de genre. Ainsi, on peut lire que « Il n’existe aucune différence significative entre les hommes et les femmes », avec cette précision : « Cela peut éventuellement s’expliquer par le fait que la forme de violence intrafamiliale et de violence conjugale la plus fréquente est la violence psychologique ou verbale (95 %) ». Que les violences contre les femmes soient plus répétitives et plus graves ne semble pas effleurer les auteur.e.s, alors que les effets sur la santé doivent pourtant s'en ressentir. Il faut donc aller voir les tableaux et leurs commentaires dans l'étude elle-même pour lire que « une plus grande part de femmes que d’hommes est observée parmi les victimes de violence intrafamiliale et de violence conjugale (70-72 %) que parmi les victimes de violence en général (52 %) ». De même, parmi les auteur/e/s, un tiers seraient des femmes – et là encore, on ne parle pas de gravité, ni du fait que certains actes de violence peuvent relever de l'autodéfense. Pas de différence « significative » ? L'étude arrive à cette conclusion après une correction tenant compte de l'âge entre l'échantillon et la population en général. Plus technique que convaincant...

Cette étude relève en fait d'une tendance très actuelle sur le thème « Les hommes aussi sont victimes », qui nie totalement la domination masculine. A rapprocher de la campagne de la secrétaire d'état Elke Sleurs, dont l'un des slogans est « 100 hommes, femmes et enfants sont violés chaque jour ». On peut regretter que l'IEFH joue dans ce jeu dangereux.




LA REBELLE DU MOIS


Aminatou Zazzaou, reine guerrière haoussa

Notre femme rebelle de février est née dans les territoires orientaux de ce qu’on appelle aujourd’hui le Nigéria. Dès son plus jeune âge, elle parvient à décider de ses préférences : les arts du combat et les stratégies guerrières. Ayant su gagner le respect de tout son peuple, celui-ci la choisit comme reine, au milieu du 16e siècle. Découvrez cette fine stratège résistant à la colonisation portugaise.





AGENDA


Activités de Garance

Tarifs et modalités d'inscription

Dates Intitulé Lieu
11 mars 2017 Autodéfense pour filles de 14 à 15 ans Maison des Femmes, 1030
11 et 12 mars 2017 Autodéfense pour femmes, Tournai Centre Aurore Carlier, 7500
13 mars 2017 Entraînement Bruxelles : la force du centre Maison des Femmes, 1030
14 mars 2017 Entraînement Tournai : la force du centre FPS TAM, 7500
17 mars 2017 Journée d’ateliers gratuits pour les femmes migrantes De Markten, 1000
25 et 26 mars 2017 Autodéfense spécial LGBT+ Maison des Femmes, 1030
25 et 26 mars 2017 Défense verbale pour femmes, Louvain-la-Neuve Collectif des Femmes, 1348
1 avril 2017 Autodéfense pour filles de 11 à 12 ans Maison des Femmes, 1030
1 et 2 avril 2017 Autodéfense pour femmes, Louvain-la-Neuve Ateliers de la Baraque, 1348 LLN
février, mars, avril 2017 Marches Exploratoires dans divers parcs de Bruxelles


Activités hors Garance, avec notre présence



Dates Intitulé Lieu
4 mars 2017 Autodéfense pour filles de 12-14 ans Chez Zelle, MJ de LLN, 1348
5 mars 2017 Défense verbale (à partir de 18 ans) Chez Zelle, MJ de LLN, 1348
11 mars Namur'Elles s'activent Palais des Congrès., 5000
24 mars 2017 Conférence sur le genre dans l'espace public. info : m.urbanisme@ccbw.be Maison de l'urbanisme BW, 1348



 

 

Si vous ne voulez plus recevoir la newsletter de Garance, cliquez ici
© Garance ASBL - www.garance.be - info@garance.be