Si cette Newsletter ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.
        Vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter? Une remarque, une suggestion ? Contactez-nous !
Visitez le site !

 

 

NEWSLETTER n°56 - Janvier 2016

     

A LA UNE


Garance est aussi à Namur !

Grâce à notre nouvelle reconnaissance en éducation permanente pour la Wallonie, nous pouvons désormais investir plus d'efforts pour y développer nos activités. Après Tournai et, plus récemment, Louvain-la-Neuve, c'est également à Namur que des activités auront lieu dans les mois à venir.

Il y a déjà un stage d'autodéfense prévu le weekend du 12 et 13 mars prochain. D'autres stages d'autodéfense et de défense verbale suivront pour que les femmes namuroises et celles des alentours puissent avoir accès à la prévention des violences. C'est d'autant plus cohérent qu'en ce moment, les rapports d'agressions verbales et physiques se multiplient à Namur. Au delà des interventions de police et de la répression, il est judicieux de donner des pistes et des outils aux femmes pour assurer leur propre sécurité.

Dans le cadre du projet de réflexion sur l'espace public, il y a également toute une série de marches exploratoires organisées en collaboration avec la ville de Namur et le Pavillon urbain, afin d'incorporer les réalités de vie des femmes dans les cahiers des charges des futures travaux d'aménagement de la ville prévus pour les années à venir dans les quartiers de la gare, de Bomel, des casernes et de l'université.





GARANCE EN BREVES


Garance et les LGBTIQ

Avril verra la publication d'un guide de sécurité pour les personnes LGBTQI que nous développons avec la collaboration de la rainbowhouse. Pour illustrer ce guide nous avons besoin de témoignages et d'images. Nous cherchons des personnes LGBTQI qui se sont tirées de situations d'agressions (verbales ou physique) relatives à des discriminations, en raison de leur identité LGBTQI ou d'autres types de discrimination. Racontez-nous des histoires dont vous êtes sont fièr/e/s (il peut s'agir de petites victoires). Pour cela, vous pouvez nous envoyer un mail ou remplir un formulaire sur notre site. Pour illustrer ces témoignages, nous aimerions prendre des photos de personnes LGBTQI. Si vous désirez participer à une séance photos, merci de nous contacter.


Garance en 2016

Lors de l'Assemblée générale de décembre, les membres de Garance ont adopté un nouveau plan d'action. Que des bonnes choses ! La continuation de nos projets pour les femmes migrantes, les enfants en primaire et l'espace public à Namur, une réflexion interne sur les politiques de répression et surtout trois nouveaux projets. Nous attendons la réponse de la Région bruxelloise pour emmener les femmes au parc et de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour mener une recherche-action auprès des hommes harceleurs dans l'espace public. Et nous avons tenté notre chance avec un nouveau projet Daphné qui, s'il est retenu, rendra l'autodéfense féministe accessible pour les femmes en situation de handicap. Nous avons hâte de nous y mettre...


Garance à Nancy

Le 12 janvier, Irene Zeilinger était l'invitée à l'Université de Lorraine IUT Charlemagne dans le cadre du cycle Mots de société organisé par les enseignant/e/s et étudiant/e/s en Metiers du livre et du patrimoine. Le sujet était d'en finir avec le harcèlement de rue, et grâce à la médiatisation récente d'agressions à Cologne, la salle était comble. Des discussions animées ont permis d'aborder surtout des pistes d'action concrètes pour chacun et chacune. C'était également l'occasion de rencontrer des collègues du Collectif Débout ! Qui organise des stages d'autodéfense féministe à Nancy.




C'EST ARRIVE PRES (OU TRES LOIN) DE CHEZ VOUS


smiley

Le signalement, ça s'apprend

Sous le titre Signaleren kan je leren, le Ministère de la santé public néerlandais mène campagne pour mieux préparer les futur/e/s professionnel/le/s de l'enseignement, du travail psycho-social, de la santé et du sport à accueillir et orienter des victimes de violence. Une formation en ligne, des déroulements de cours et du matériel pédagogique sont gratuitement disponibles pour des formateurs/trices des futur/e/s professionnel/le/s. Une excellente initiative que la Belgique devrait copier...


smiley

« femmes de réconfort », le Japon reconnait sa responsabilité

Le Japon reconnait enfin sa responsabilité dans l'organisation du système d'esclavagisme sexuel dit « les femmes de réconfort ». Il s'agit d'esclavage sexuel massif et systématique mis en place pour « soutenir le moral » des armées impériales avant et pendant la deuxième guerre mondiale. De 200.000 à 400.000 femmes, Coréennes, Chinoises, Japonaises, Philippines, Taïwanaises, Birmanes, Indonésiennes, Néerlandaises et Australiennes ont ainsi été kidnappées, enfermées et violées à répétition, parfois pendant des années ou jusqu'à la mort. Les survivantes de cette pratique ont aujourd'hui entre 80 et 90 ans et vivent souvent dans la pauvreté. Le gouvernement japonnais a longtemps nié puis, lorsque ceci ne fut plus possible devant le nombre de témoignages, minimisé les faits. Il vient enfin de reconnaitre sa responsabilité et a promis de participer à un fond d’indemnisation. Mieux vaut tard que jamais...


smiley

Des déménageurs pas comme les autres

Meathead Movers, une entreprise Californienne privée de déménagement créée en 1997, a débuté le projet Move to End Domestic Violence peu après ses débuts. En effet, l'entreprise a réalisé la détresse de certaines victimes de violences conjugales lorsqu'elles appelaient pour un déménagement d'urgence mais sans en avoir les moyens financiers. Par des partenariats avec des services d'aide au logement de victimes, ils proposent des déménagements express et gratuits qui permettent aux femmes victimes et à leurs enfants de trouver au plus vite un lieu sûr pour vivre. L'entreprise considère et entend faire passer le message que des « vrais hommes » ne sont pas ceux qui sont violents, mais ceux qui aident.


smiley

Une loi contre les violences conjugles en Chine

Fin décembre 2015, le parlement chinois a adopté une loi qui légifère sur les violences conjugales. Le texte est considéré comme novateur car il définit pour la première fois ces violences et met en place le principe de l'ordonnance de protection (modalités établies par le juge pour la protection en urgence d'une victime). Il s'agit d'une réelle avancée car jusqu'ici les victimes de violences au sein de la famille n'avaient pas d'accès à la justice. Des chercheuses féministes du Women's Studies Institute of China estiment tout de même l'avancée trop faible, car si la loi en question inclut les violences physiques et psychologiques, elle ne prend pas en compte les violences sexuelles ni les violences commises par les ex-conjoints, ainsi que les violences commises au sein des couples homosexuels. La loi entrera en vigueur le 1er mars 2016.





LA SCIENCE DIT...

Les hommes violents se mentent

On nous pose souvent la question pourquoi des femmes restent avec un partenaire violent. Très rarement, on questionne pourquoi les hommes violents continuent à l'être. Car humilier, contrôler et terroriser sa partenaire (et probablement aussi ses enfants où il y en a) devrait exposer ces hommes à de la culpabilité et à une mauvaise image d'eux-mêmes. Une enquête espagnole a comparé les profils d'hommes violents à ceux d'hommes engagés dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Il s'avère que les hommes violents démontrent un niveau d'auto-déception plus élevé qui leur permet de se sentir moralement égaux, voire supérieurs, aux hommes non-violents. Ils se trouvent loyaux, honnête, fidèles, fiables... malgré leurs actes immoraux. L'auto-déception semble la clé de voute de cette attitude : plus ils sont convaincus de leurs valeurs rigides, plus ils se mentent, et plus ils se mentent, plus ils se sentent moralement supérieurs. Car ils réclament d'agir de manière morale tandis qu'ils sont tout sauf, et il y a aussi des indicateurs que cette attitude se traduit dans d'autres contextes de leurs vies. Les frais de cette auto-déception sont cependant portés par leurs partenaires. Une piste intéressante pour le traitement d'auteurs de violence conjugale...

ML Vecina, F. Chacón, JM Pérez-Viejo (2016) : Moral Absolutism, Self-Deception, and Moral Self-Concept in Men Who Commit Intimate Partner Violence : A Comparative Study With an Opposite Sample. Violence Against Women 22(1), 3-16.





ON A LU, VU, ECOUTE POUR VOUS...

Dans une galaxie pas si lointaine...

Un nouveau personnage a fait son entrée dans la galerie des héroïnes de science-fiction : il s'agit de Rey, un des deux personnages principaux du septième opus de Star Wars. Pilleuse d'épaves de vaisseaux spatiaux, cette jeune débrouillarde a plus d'un tour dans sa poche pour bricoler, escalader, piloter, déjouer les coups fourrés et se défendre - avec ou sans sabre laser - contre un ou plusieurs agresseurs. Bien incarnée et audacieuse, elle contraste avec les trop dignes et trop coquettes princesses des opus précédents. Ça fait plaisir ! C'est le personnage qu'on attendait dans cette saga de guerriers des étoiles jusqu'ici masculins. On remarquera aussi tout au long du film que des femmes sont apparues en masse sur les bases aéronautiques ou aux commandes des vaisseaux torpilleurs des rebelles, au sein des représentants du pouvoir et dans les assemblées décisionnelles... Il s'agit manifestement d'un parti pris. Merci les scénaristes !




LA REBELLE DU MOIS

Qiu Yin

Une héroïne nationale féministe en Chine, oui, ça existe ! Notre femme rebelle du mois a une vie remplie d’actes de révolte contre des traditions patriarcales et choisit des manières d’expression et d’action qui marient la culture chinoise et occidentale. Ainsi, elle a pu traduire la notion de droits des femmes dans un contexte où cette idée était inouïe et sans nom. Découvrez la vie trépidante de Qiu Yin.





AGENDA 


Activités de Garance

Dates Intitulé Lieu
08/02/16 Entraînement Bruxelles : techniques au sol 2 Maison des Femmes, 1030
WE 5 + 6/03/16 Défense verbale GC De Maelbeek, 1040
WE 5 + 6/03/16 Autodéfense pour femmes Centre Aurore Carlier, 7500 Tournai
WE 12 + 13/03/16 Autodéfense pour femmes Maison des Femmes, 1030
WE 12 + 13/03/16 Autodéfense pour femmes Centre l’Ilon, 5000 Namur
14/03/16 Entraînement Bruxelles : agressions armées Maison des Femmes, 1030

Tarifs et modalités d'inscription



Activités hors Garance, avec notre présence


Dates Intitulé Lieu
5/02/16 à 14h Table ronde sur l'anti-féminisme Université des femmes, 1210

 

 


Si vous ne parvenez pas à lire le contenu de cet email, accédez à la version en ligne
Si vous ne voulez plus recevoir de programme de Garance, cliquez ici
© Garance ASBL - www.garance.be - info@garance.be