Si cette Newsletter ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.
        Vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter? Une remarque, une suggestion ? Contactez-nous !
     
Visitez le site !

 

 

     

NEWSLETTER n°48 - Mars 2015

     
     

A LA UNE

Echappez belle ! dans sa nouvelle gloire

Les lectrices/teurs fidèles le savent déjà : depuis le 7 mars, notre répertoire de guides de sécurité compte une nouvelle version de notre classique, Echappez belle ! Publié en ligne en 2004, puis dans sa première édition en 2005, ce guide de sécurité a été diffusé à plus de 10 000 exemplaires papier et des dizaines de milliers de téléchargements.

Pour ses dix ans et sa troisième édition, nous avons voulu rendre notre guide de sécurité pour toutes les femmes plus attractif. Des illustrations, de nouveaux témoignages, des textes plus courts et plus informatifs et une mise en page plus lisible, tout cela vous attend. Nous y avons inclu un nouveau chapitre sur tout ce qui est cyber, et vous retrouverez aussi des conseils de réaction en cas de violence conjugale, viol, discrimination, vol, harcèlement, à la maison, dans la rue etc.

Echappez belle ! est gratuitement disponible en ligne et, contre le remboursement de nos frais d'envoi, au secrétariat de Garance.

Par ailleurs, la journée de lancement d'Echappez belle a rencontré un grand succès. L'affluence était telle que nous avons du dédoubler trois ateliers pour avoir de la place pour toutes. Pour ne pas parler de l'excellente ambiance et des échanges intéressants...

 

 

GARANCE EN BREVES

Garance au Parlement européen 1

Le 4 mars, nous avons participé avec enthousiasme à une audition publique au Parlement européen sur l'autodéfense féministe, une première dans cette vénérable institution. Bien sûr, nous avons profité de l'occasion pour démontrer tous les bienfaits de notre travail et pour mieux nous mettre en réseau avec nos associations soeurs d'ailleurs. Les conclusions de l'audition nous donnent espoir : il y aura peut-être un rapport parlementaire sur le sujet et l'autodéfense féministe pourrait même être intégrée à la politique des ressources humaines du Parlement européen !

Garance au Parlement européen 2

Le lendemain, c'était au tour du Comité interparlémentaire (député/e/s européen/ne/s et nationales/aux), réuni par le Comité pour les droits des femmes et l'égalité de genre qui organisait une conférence sur l'éducation comme moyen d'empowerment des femmes et des filles. Nous étions invitées à présenter l'autodéfense féministe, et on peut dire que parmi les discours sur les statistiques de l'éducation dans différents pays, notre intervention sortait du lot. Liliana Rodrigues, rapporteuse du Comité FEMM sur l'éducation des filles, a promis d'intégrer l'autodéfense pour filles dans ses recommandations finales. On croise les doigts...

Création d'une plate-forme féministe contre les violences

Garance veut aussi faire avancer le schmilblick au niveau belge. C'est pourquoi nous avons lancé une plate-forme féministe contre les violences faites aux femmes qui s'est réunie pour la deuxième fois le 20 mars. Le but de cette plate-forme nationale qui réunit pour le moment 22 associations féministes et féminines francophones et 11 néerlandophones est de mettre un terme aux violences faites aux femmes et aux filles. Pour le moment, la plate-forme discute de son fonctionnement et de ses revendications, et nous vous tiendrons au courant de la suite.


C'EST ARRIVE PRES (OU TRES LOIN) DE CHEZ VOUS

smiley

Serviettes hygiéniques contre la violence

Le 8 mars était l'occasion pour de nombreuses actions individuelles et collectives dans le monde entier pour protester contre les violences. Par exemple, à Karlsruhe en Allemagne, une blogueuse féministe a collé des serviettes hygiéniques sur des réverbères, clôtures et autres endroits bien visibles, avec le message suivant : « Imaginez-vous si les hommes étaient aussi dégoutés du viol qu'ils le sont des règles. » Chez Garance, on aime !

smiley

L'autodéfense féministe en Inde

L'audition publique au Parlement européen ce mois-ci a été l'occasion de rencontrer nos collègues venues de différents pays et d'en savoir un peu plus sur comment s'organise l'autodéfense féministe ailleurs dans le monde. Premier de cette nouvelle série d'articles : l'Inde , représentée par Dhiviya qui travaille à Delhi, capitale indienne du viol...

smiley

Quand c'est non, c'est non

Les plaintes individuelles de trois consommateurs (ou plutôt -trices?) ont motivé le Jury d'éthique publicitaire (JEP) à demander à Veritas de retirer des spots radio qui réitèrent un mythe utilisé souvent pour justifier les agressions sexuelles envers les femmes. « Dans chaque non il y a un oui quelque part. Vous comprenez ? » était le slogan de Veritas. Le JEP a reconnu que cette formulation renforce les préjugés qui légitiment les violences faites aux femmes. Veritas a rétiré ses spots, non sans se cacher derrière l'argument que la campagne ne pouvait pas être contre les femmes, car élaborée par une femme. C'est toujours un bon plan de montrer qu'on est pour les femmes... en en culpabilisant une.

smiley

En cas de catastrophe, les femmes souffrent doublement

Nous l'avons déjà signalé suite au tremblement de terre au Haïti : dès qu'une catastrophe – naturelle ou d'origine humaine – arrive, les violences faites aux femmes augmentent. Nouvel exemple de ce mécanisme inquiétant : l'épidémie Ebola en Afrique. Les ministres de santé de Guinée et Libéria ont récemment déclaré aux Nations unies que depuis le début de l'épidémie, le nombre de viols a doublé et les violences faites aux femmes et aux filles en général ont augmenté. De plus, selon eux, certains hommes n'ont pas respecté les conditions de quarantaine et ont infecté leurs partenaires sexuels avec le virus.

smiley

Education à l'égalité : peut mieux faire

Après la tollé en France par rapport à l'ABC de l'égalité, c'est en Italie que des conservateurs, surtout la Lega Nord et Forza Italia, montent sur les barricades contre le « jeu du respect ». Comme déjà leurs collègues français, ces pourfendeurs du genre mélangent leurs pinceaux. Si les jeux et activités proposées en école maternelle dans la région de Trieste veulent déconstruire les stéréotypes sexistes (oui, une femme peut être pilote d'avion, oui, un homme peut s'occuper des enfants), leurs détracteurs craignent que cela provoquerait l'homosexualité. Genre, sexualité, orientation sexuelle, il semble que la droite italienne a besoin de quelques leçons de rattrapage...


LA SCIENCE DIT...

Scoop : les violences conjugales sont sexuées !

Une nouvelle étude nous vient des Etats-unis pour confirmer ce que les actrices/teurs de terrain savent depuis longtemps : les femmes et les hommes ne sont pas égaux devant les violences conjugales. Qu'il faut encore le dire et le redire, aux USA peut-être plus encore qu'en Europe, c'est, entre autres, la faute à Murray Strauss et ses Conflict Tactic Scales, un questionnaire standardisé qui est fréquemment utilisé pour « mesurer » les violences intrafamiliales. Systématiquement, ce questionnaire donne des résultats symétriques par rapport au genre : les femmes seraient aussi violentes que les hommes. La nouvelle étude démontre, sur base d'un échantillon représentatif national, que les questions qu'on pose ont un grand impact sur les résultats. En effet, ce sont les questions qui vont au-delà des seuls comportements violents et visent à cerner un pattern sous-jacent de contrôle par la contrainte qui donnent les résultats les plus divergentes pour les femmes et les hommes. Ce qui confirme que les femmes se voient bien confrontées à un type de violence spécifique.

Andy Myhill (2015) : Measuring Coercive Control: What Can We Learn From National Population Surveys ? Violence Against Women 21 (3), 355-375.


ON A LU, VU, ECOUTE POUR VOUS...

Travailler avec les auteurs de violence

Le réseau européen contre les violences faites aux femmes WAVE vient de publier un numéro de son magazine Fempower consacré à ce sujet. La collection d'articles donne un aperçu de la panoplie de programmes existant en Allemagne, Belgique, Espagne ou encore en Irlande. Particulièrement intéressant : la présentation du Réseau européen pour le travail avec les auteurs de violence conjugale et ses lignes directrices pour des programmes de traitement d'auteurs. Edifiant aussi le point de vue d'un homme ayant travaillé dans différents programmes avec les auteurs et qui se pose des questions pertinentes et pointe l'importance d'une approche féministe et les pièges de ce type de programme.

 

LA REBELLE DU MOIS

Une combattante sur deux fronts

Même après sa mort prématurée, notre femme rebelle du mois de mars continue à réaliser des exploits : être considérée comme une héroïne nationale dans trois pays à la fois, la Lituanie, la Pologne et la Biélorussie ! La raison se trouve dans les origines d’Emilia Plater et dans le fait qu’elle a pris les armes contre la Russie tsariste et fait ainsi rêver plusieurs nations assoiffées d’indépendance.


AGENDA     

Activités de Garance

13 avril 2015: Entraînement Bxl : Les techniques au sol 1

25 et 26 avril 2015: Stage d'autodéfense pour femmes, Bruxelles

 

 

 

     
Si vous ne parvenez pas à lire le contenu de cet email, accédez à la version en ligne        
     
     
Si vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter, cliquez ici
        © Garance ASBL - www.garance.be - info@garance.be