Si cette Newsletter ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.
        Vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter? Une remarque, une suggestion ? Contactez-nous !
     
Visitez le site !

 

 

     

NEWSLETTER n°40 - Juin 2014

     
     

A LA UNE

« ABC de la Sécurité, nouvelle version !

Vu son succès, notre Guide pratique pour Femmes migrantes était épuisé depuis des mois. Grâce à un subside (du Fond d'impulsion des politiques d'intégration, de la COCOF, de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Ville de Bruxelles), nous avons pu le rééditer, et en avons profité pour le revoir entièrement, textes et dessins, ainsi qu'une actualisation des coordonnées des services d'aide. Cinq mille nouveaux exemplaires n'attendent plus que vous pour être distribués ! Utile dans toute salle d'attente, pratique dans les animations de FLE et/ou d'alphabétisation, une mine d'idées pour chaque lectrice, le guide sera disponible lors de nos activités, sur nos stands mais aussi en ligne ou sur simple demande (gratuit sauf participation aux frais d'envoi).

 

GARANCE EN BREVES

Le programme nouveau est arrivé !

Pour tout savoir sur les activités de Garance de juillet à décembre 2014, le nouveau programme est arrivé ! Il est en ligne sur notre site mais si vous voulez en distribuer autour de vous, n'hésitez pas à nous en demander des exemplaires de la version papier.

Garance dans les médias

Depuis que les médias ont « découvert » l'existence du harcèlement de rue, grâce au documentaire de Sofie Peeters, il faut régulièrement l'objet d'émissions, de reportages, de débats... Tant mieux si on en parle, même si l'approche n'est pas toujours des plus pertinentes. Bien sûr, si Garance fait partie des invité/e/s, les journalistes n'ont qu'à bien se tenir !

Le 13 juin, notre directrice Irene Zeilinger a été interviewée sur ce thème par Radio Notre Dame, dans l'émission La Voix est libre, puis elle a participé le 16 à une discussion interactive sur Radio France International, dans l'émission « 7 milliards de voisins ». A en croire l'origine des questions, l'émission est écoutée dans le monde entier, en particulier en Afrique. Dommage que la journaliste ait exprimé à plusieurs reprises son obsession de la manière qu'ont les femmes de se vêtir, ce qui a obligé les invité/e/s à rappeler que les seuls responsables du harcèlement, ce sont les harceleurs...

 

C'EST ARRIVE PRES (OU TRES LOIN) DE CHEZ VOUS

smiley

Les festivals, une vitrine contre les violences

Belle initiative au festival rock d'Evreux, en France : profiter de ce rassemblement de jeunes pour diffuser des messages contre les violences à l'égard des femmes et des filles. Une expo, des animations... de quoi donner des idées à nos organisateurs des nombreux festivals de l'été ?

smiley

Harcèlement de rue vu par Swann Périssé

Le rire est un bon remède au stress, et le rire vengeur a un pouvoir libérateur... L'humoriste française Swann Périssé nous propose en vidéo une partie de son spectacle, où elle s'en prend aux harceleurs de rue. Elle s'en prend aussi... plein de figure de réactions sexistes, alors pour la soutenir, n'hésitez pas à la faire connaître autour de vous !

smiley

Combattre le sexisme à la récré

Des cours de récré dont le centre est occupé par des garçons jouant au foot, les filles (et les garçons qui n'aiment pas le foot) étant repoussé/e/s à la périphérie : voilà une réalité bien connue dans nos écoles.

Le gouvernement basque a lancé une expérience visant à combattre le sexisme à la récréation et plus largement, à mieux répartir les espaces et le matériel. La zone de récré a été divisée en trois, chacune étant consacrée à une activité spécifique. Un horaire a été attribué à des jeux chaque jour de la semaine. Le mercredi est même décrété « journée sans football ». D'après les évaluations, enfants comme enseignants sont contents de l'expérience, y compris ceux qui avaient protesté au début.

smiley

Le système de santé face aux violences

Le 24 mai 2014, l'assemblée mondiale de la santé (WHA) a adopté une résolution historique, portant sur le rôle du système de santé dans la lutte contre les violences, en particulier à l'égard des femmes et des enfants.

Cette résolution appelle l'OMS à préparer un plan d'action ambitieux dans ce domaine. Les violences ont en effet des conséquences sur la santé, comme le handicap, des atteintes physiques et mentales, tout comme des conséquences sociales – sans oublier les cas de mort. Or les systèmes de santé, outre les soins à apporter aux victimes, peuvent avoir un rôle de prévention ou encore de combat contre la tolérance sociale à l'égard de ces violences.  L'OMS est aussi invitée à renforcer la recherche scientifique sur les violences et leurs conséquences.

smiley

Contre les violences, il suffit de... se marier

Cela ne se passe pas au Arabie Saoudite ou en Inde, ni un de ces lointains pays exotiques où nos valeurs occidentales ne seraient pas encore arrivées... Non, c'est une tribune parue aux Etats-Unis, sur le site du très sérieux Washington Post, signée par deux universitaires proches de la droite conservatrice : « Une manière d'en finir avec les violences faites aux femmes : arrêter de prendre des amants et se marier ». Eh oui, mesdames, seuls les « amants » sont violents, pas les maris. Il suffisait d'aller chercher les bonnes statistiques... ou au besoin, de les inventer.

smiley

Une affiche dérangeante

C'est un coup de téléphone que nous avons reçu un jour d'un ami inconnu. Convoqué au poste de police pour un simple problème de roulage, il a été reçu par des policiers (très corrects par ailleurs) dans un local où figurait, comme décoration, une affiche d'une femme dévêtue faisant la promo d'une marque d'outils. Très embarrassé, il n'a su que dire, mais il a imaginé ce que ressentirait une femme de son entourage qui se retrouverait devant ce genre d'affiche (et nous ajouterions : si en plus elle vient déposer plainte pour une agression sexuelle...). Les policiers qui ont collé cette affiche et ceux qui la laissent en place le font peut-être sans arrière-pensée. Alors nous leur disons à tous : il existe de très beaux posters avec des petits chats ou des couchers de soleil sublimes... ou encore avec des conseils de prévention, qui peuvent très dignement décorer les murs de vos bureaux.


p

LA SCIENCE DIT...

Violences homophobes à Bruxelles

On entend beaucoup de rumeurs sur les violences homophobes à Bruxelles. Voici enfin une étude qui tord le cou à bien des idées reçues. La chercheuse Heleen Huysentruyt a mené des entretiens approfondis avec 111 personnes en lien avec le quartier homosexuel de Bruxelles (autour de la rue Marché au Charbon) Elle a mis en parallèle les réalités de ces violences et les représentations que s'en font les personnes interrogées – et cela ne correspond pas toujours. Les auteurs sont plus diversifiés qu'on ne le pense, les agressé/e/s aussi, et de plus, il existe une violence discriminante dans le milieu LGBTIQ même qui reste invisible et donc non contrée.

Vous pouvez trouver une présentation détaillée de l'étude sur notre site.


ON A LU, VU, ECOUTE POUR VOUS...

Takattak, un jeu de défense verbale

Dans nos stages, nos participantes découvrent les mille manières de réagir à des agressions verbales, y compris les petites « piques » que l'on lance sans même forcément penser à mal. Mais des piques qui peuvent blesser, surtout si on n'a pas trouvé de réplique et que plusieurs jours après, on se dit encore « voilà ce que j'aurais dû répondre ! »

Exercer l'esprit de répartie, Geneviève Smal en a fait un jeu de société, illustré par Sullivan Hismans. Il se compose de 52 cartes reprenant des remarques désobligeantes. En même temps que la carte, vous découvrez la consigne pour y répondre, le plus rapidement possible : par l'autodérision, la pirouette, l'insolence, la vérité ou le compliment.

Cela, c'est la version « Chrono » de base. Un cran plus compliquée, vous pouvez vous procurer la version intello, où vous devrez répondre avec une rime, en alexandrins, en haïku, une fausse citation... Les auteurs préparent aussi des versions spéciales « racisme », « sexisme », « homophobie » ou encore une version pour les enfants, histoire d'avoir du répondant à la récré. De quoi peaufiner ses réactions, et en plus... on s'amuse bien !


LA REBELLE DU MOIS

Carrie et sa grande hache

En ces temps de Coupe du Monde où l'alcool coule à flots, nous vous présentons une femme rebelle qui a lutté contre ses méfaits, la hache à la main, détruisant bouteilles et barils ! Carrie Amalia Moore Nation se définissait elle-même comme « un bouledogue courant aux pieds de Jésus » pour détruire tout ce qu'il n'aimait pas. Ironie de l'histoire, aujourd'hui de nombreux bars portent son nom, tout comme une bière sans alcool... et un groupe de rock féminin !

 

AGENDA     

Activités de Garance

Notre nouveau programme est en ligne ! Mais notez déjà les premières dates :

9 juillet 2014 : Séance d’information sur les groupes de réflexion pour femmes 55+, Binche

8 septembre 2014 : Entraînement Bruxelles : Les techniques de base

9 septembre 2014 : Mise en place de Groupes de réflexion pour femmes 55, Molenbeek

4 et octobre 2014 : Autodéfense pour femmes, Schaerbeek

 

 

 

     
Si vous ne parvenez pas à lire le contenu de cet email, accédez à la version en ligne        
     
     
Si vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter, cliquez ici
        © Garance ASBL - www.garance.be - info@garance.be