Si cette Newsletter ne s'affiche pas correctement, cliquez ici
Si vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter, cliquez ici
Une remarque, une suggestion ? Contactez-nous !
Visitez le site !

 

 

NEWSLETTER n°31 - Septembre 2013


A LA UNE

Devenez formatrice d'autodéfense !

Depuis des années, de nombreuses femmes nous demandent comment devenir formatrice d'autodéfense. Et avec raison : voilà une activité pleine d'avantages. Animer des stages d'autodéfense féministe est passionnant, en permettant de rencontrer des femmes intéressantes et en créant un espace d'échange et de réflexion sur les différentes réalités de vie des femmes. Cela donne plus de confiance en soi et permet de découvrir des trucs et astuces pour la vie de tous les jours, pour la formatrice comme pour les participantes. Et de surcroît, cela améliore de manière concrète le bien-être, la qualité de vie, la sécurité des femmes et les aide à réaliser leurs droits, leurs projets et leurs rêves. Nous pouvons le dire, car nous avons le privilège d'être... des formatrices d'autodéfense !

La dernière formation de formatrices ouverte au grand public a eu lieu en 2007, et depuis, nous n'avons jamais eu les moyens humains et financiers de proposer une nouvelle session. Maintenant, le moment est venu: la prochaine formation débutera en février 2014. Elle s'organisera en cinq blocs de cinq jours en résidentiel ainsi qu'un accompagnement individuel, pour prendre fin en mai 2015.

Nous organisons cette nouvelle formation sans subventions et sommes donc obligées de la faire payante. Mais ne désespérez pas, différentes formules sont prévues pour rendre la formation accessible à toutes. Nous ne voudrions pas exclure des femmes motivées pour des raisons de coût. 

Consultez déjà notre fiche pratique et, si vous voulez vous lancer dans l'aventure de l'autodéfense féministe, contactez-nous pour une première rencontre d'information !

 

 

GARANCE EN BREVES

Garance ouvre ses portes à Tournai

A la Journée portes ouvertes, nous avons accueilli une quinzaine de femmes et de filles qui ont participé avec enthousiasme aux ateliers proposés. C'était l'occasion de faire connaissance, de répondre aux questions et de donner un avant-goût de notre programme : autodéfense, défense verbale et groupe d'entraînement pour les "anciennes".

Et à l'occasion de cette journée, le quotidien l'Avenir a rencontré notre formatrice locale, Claire Dandoy, ainsi qu'une participante à l'un de nos stages, qui explique ce que cela lui a apporté dans la vie de tous les jours.

 

Devenir éducatrice paire : c'est maintenant !

A partir du 8 octobre, Garance lance une nouvelle formation d'éducatrices paires. Une éducatrice paire, c'est une femme comme vous ou moi qui encadre des groupes de réflexion sur la sécurité. La formation débute le 8 octobre et a lieu à Bruxelles jusqu'au 17 décembre, tous les mardis (sauf le 29 octobre) de 10 à 16h. Elle est entièrement gratuite et les frais de transport seront remboursés. En contrepartie, les participantes s'engagent à encadrer des groupes de réflexion par la suite. Si cette formation vous intéresse, consultez les modalités pratiques et le programme. Et n'hésitez surtout pas à faire suivre cet appel aux potentielles intéressées. Nous cherchons des femmes à partir de 55 ans et/ou des femmes issues de l'immigration qui parlent bien le français et qui sont disponibles pour la formation et l'encadrement de groupes par la suite. Aucun autre prérequis n'est nécessaire, mais nous souhaitons rencontrer individuellement les candidates avant la formation. Il n'est pas trop tard pour vous inscrire !

 

Plan d'action contre les violences

L'Institut pour l'Egalité des Femmes et des Hommes a organisé le 13 septembre une réunion de consultation avec la société civile pour préparer le prochain Plan d'action nationale contre les violences faites aux femmes. Les associations ont présenté une longue liste d'actions nécessaires : développer l'aide aux enfants témoins de violence conjugale, former tou/te/s les intervenant/e/s, y compris les sages-femmes et les infirmières, améliorer la coopération des différents tribunaux (pénal, famille, jeunesse) ou encore inclure les femmes travaillant dans la prostitution dans la liste des groupes vulnérables. Garance était également de la partie et a, bien sûr, insisté sur la nécessité d'une prévention primaire avec une vision globale des violences et un financement structurel, à long terme. A suivre...

 

 

C'EST ARRIVE PRES (OU TRES LOIN) DE CHEZ VOUS

smiley

Autriche : des smartphones contre la violence

La ministre autrichienne des Affaires des femmes vient de lancer une application gratuite pour smartphones qui doit compléter l'aide aux femmes victimes de violence. En plus de proposer des numéros d'urgence et d'écoute, FemHelp oriente les femmes vers les services d'aide les plus proches et permet de collecter des incidents d'agression grâce à un questionnaire simple, des photos de blessures ou un enregistrement. Le petit plus pratique : ces preuves peuvent être sauvegardées sur internet, où elles sont hors de portée d'un partenaire violent qui volerait ou détruirait le smarpthone.

 

smiley

Recherche femmes en situation de handicap

Carolien Tack, étudiante en orthopédagogie, lance avec l'asbl Persephone une recherche sur les violences contre les femmes avec un handicap. C'est un sujet très rarement abordé, il est d'autant plus important que la voix de ces femmes puisse être entendue.
La recherche sera basée sur un questionnaire (en néerlandais) également accessible aux personnes avec un handicap visuel ou mental.

N'hésitez pas à le remplir si vous êtes concernée et à en parler autour de vous ! La même recherche serait bienvenue côté francophone...

 

smiley

Formation Mariage et Migration

Le réseau mariage et migrations organise deux cycles de formation destinés aux professionnels (secteur psychosocial, scolaire, police). Ces formations se donnent sur trois journées avec un angle d'analyse spécifique pour chacune de ces journées : approche politico-juridique, analyse de genre et perspective interculturelle, présentation des pratiques d'accompagnement et de prévention. Information et inscription ici.

 

smiley

Un dossier pédagogique sur le thème des mariages forcés

On vous avait déjà dit tout le bien qu'on pensait du roman de Sabine Panet et Pauline Panet, "Le Cœur n'est pas un genou que l'on peut plier", à la fois drôle, touchant et instructif. Aujourd'hui, c'est un dossier pédagogique qui paraît autour de ce livre, à destination des professionnels et des professeurs qui souhaitent faire étudier le roman à l'école Il décrypte le vocabulaire utilisé, analyse le contenu et donne des idées d'activités à réaliser avec des jeunes.

 

smiley

Battre sa femme, un acte d'amour ?

Du moins, c'est ce qu'a affirmé le ministre zambien de la défense. Il devait beaucoup aimer la sienne, car celle-ci a déposé une plainte contre lui en 2010 pour violences conjugales. La bonne nouvelle, c'est que cette déclaration a soulevé un tollé de la part d'ONG, de défenseur/e/s des droits humains et, comme l'indique l'article, « réveillé l'âme féministe de nombre de femmes africaines ».

 

smiley

Violent chez soi comme dehors

George Zimmerman, c'est ce « fou de la gâchette » de 29 ans qui avait tué un adolescent noir de 17 ans, Trayvon Martin, lors d'une ronde surveillance, parce qu'il l'imaginait en train de fomenter un mauvais coup... Pour ce crime, il a été acquitté sous prétexte de légitime défense, alors que sa victime n'était pas armée.

Voilà que ce charmant personnage refait parler de lui : le lundi 9 septembre, sa femme (qui a par ailleurs demandé le divorce, on se demande bien pourquoi) a appelé le numéro d'urgence 911 pour dire que son époux l'avait menacée avec un couteau, ainsi que sa famille, affirmant par la suite qu'elle avait vraiment eu très peur. L'enquête est en cours mais le brave garçon a été relâché après une brève arrestation. "Il n'y a pas de victimes, il n'y a pas de crime", a souligné le chef de la police.

 

smiley

Autodéfense : évitons les confusions !

A Nice, un bijoutier tire sur deux voleurs en fuite et tue l'un d'eux. Aussitôt, les médias lancent le terme d' « autodéfense ». Mais à Garance, justement, nous donnons des stages d'autodéfense : il nous a paru d'autant plus important d'expliquer dans un article pourquoi il ne faut pas tout confondre !

 

smiley

Non à la peine de mort !

Le viol et le meurtre d'une jeune étudiante à New Delhi avait provoqué l'indignation en Inde et bien au-delà. En août, l'accusé mineur a été condamné à trois ans en maison de redressement. Quatre accusés majeurs viennent d'être condamnés à la peine de mort, le sixième s'étant suicidé en prison.

Les violeurs doivent être sévèrement sanctionnés mais, comme le rappelle Amnesty International, la peine de mort n'est pas une solution. D'autant plus que dans le même temps où la justice se montre impitoyable, « le viol conjugal n'est toujours pas considéré comme un crime si l'épouse a plus de 15 ans, et les forces de sécurité continuent de bénéficier d'une immunité judiciaire de fait pour les actes de violence sexuelle. » Au même moment, une étude de l'ONU dans la zone Asie-Pacifique présente ce chiffre effarant : un homme interrogé sur quatre reconnaît avoir eu envers une femme un comportement qu'on peut qualifier de viol. La moitié étaient adolescents lors des faits et la plupart n'ont fait l'objet d'aucune poursuite...

smiley

Abus sexuels en Australie

En 2012, l'Australie a ouvert une ligne d'écoute pour les victimes d'abus sexuels dans l'enfance. Elle a reçu plus de 4000 d'appels, et ils ne concernent pas seulement les prêtres et les institutions religieuses. L'abus sexuels d'enfants semble très largement partagé. Les audiences publiques commencent en ce mois de septembre, et la commission qui les organise a déjà prévenu : beaucoup de récits seront choquants. A voir maintenant si le nouveau gouvernement conservateur de Tony Abbott donnera les moyens à la commission de poursuivre son travail. Un gouvernement qui « choque » d'une autre façon : sur 19 ministres, il y a une seule femme.

smiley

Après la guerre, c'est encore la guerre

Quand les guerres s'arrêtent, la guerre contre les femmes continue. Les Etat-Unis découvrent l'explosion de violences conjugales de la part des vétérans des guerres d'Afghanistan ou d'Irak. C'est qu'au retour au pays, ces militaires qui ont vécu (et parfois commis ou été complices) des faits atroces ne sont pas pris en charge, et ce sont leurs familles qui trinquent. Par exemple dans la Wisconsin, en cinq ans les appels en lien avec des militaires à la hotline dédiée aux violences domestiques ont été multipliés par trois, et une grande partie vient de femmes de vétérans.

 

 

LA SCIENCE DIT...

Sexisme à l'école

En cette période de rentrée scolaire, l'occasion est belle d'aborder la question du sexisme à l'école. En France, un rapport a été remis au ministre de l'Education nationale tandis qu'en Belgique, la presse s'est fait l'écho d'une étude consacrée à la façon dont les centres PMS combattent - ou non - les stéréotypes de genre.

Les deux textes se rejoignent sur plusieurs points : en France aussi bien que chez nous, malgré les discours sur l'égalité et les politiques volontaristes mises en place ces dernières années, les inégalités entre garçons et filles sont toujours bien là et les stéréotypes de genre ont la vie dure. Cela se marque évidemment surtout au niveau de l'orientation et du choix des études, mais ces stéréotypes ne sont pas sans conséquences sur les rapports de domination et les violences que subissent certaines catégories d'élèves : parce qu'elles sont filles, parce qu'ils sont gays, ou simplement parce qu'ils ou elles sont « atypiques » dans leur apparence ou leurs choix d'études. Sauf quand elles prennent un caractère grave, les violences et insultes sont sous-estimées et considérées avec un certain fatalisme. La mixité scolaire, peu réfléchie, ne casse pas toujours les stéréotypes ; parfois elle contribue au contraire à les renforcer. Face à ces constats, les recommandations vont dans le sens d'une formation obligatoire des professeur/e/s comme des agent/e/s des PMS sur la thématique de genre ainsi que l'intégration de la question du genre dans les programmes, et ce très tôt dans la scolarité, pour sortir de cette inégalité de base, qui ont des effets négatifs sur l'orientation professionnelle comme sur la confiance des filles en leurs capacités, y compris celles de se défendre.

 

ON A LU, VU, ECOUTE POUR VOUS...

Refuser d'être un homme de John Stoltenberg

Chez Garance, on avait les plus grands espoirs par rapport au livre « Refuser d'être un homme - pour en finir avec la virilité » de John Stoltenberg. Un classique qui appelle les hommes à lutter côte à côte avec les femmes pour la libération de la domination masculine, traduit par trois militants pro-féministes et publié dans la Collection nouvelles questions féministes, avec un avant-propos de Christine Delphy de surcroît – que pourrait-on vouloir de plus ? Le livre n'est, hélas, pas à la hauteur de ces espérances, et cet article explique pourquoi.

 

LA REBELLE DU MOIS

Rachel Avnery, une rebelle pour la paix

Co-fondatrice avec Uri Avnery du « Bloc pour la Paix », organisation radicale qui s'oppose aux abus militaires israéliens en Palestine comme à la construction du mur, Rachel Avnery est moins connue et moins souvent honorée que son mari. Il a fallu que le Right Liveyhood Award, aussi connu comme le « Nobel alternatif », lui soit attribué en 2001 pour que sa contribution soit publiquement reconnue. Dans un pays où la guerre est une réalité quotidienne, choisir de se battre pour la paix au point de "pactiser avec l'ennemi" relève vraiment de la rébellion.

 

 

AGENDA

Activités de Garance

Formation d'éducatrices paires migrantes à partir du 8 octobre 2013

Formation d'éducatrices paires 55 à partir du 8 octobre 2013>

Autodéfense pour femmes, St Gilles 12 et 13 octobre 2013

Entraînement Bruxelles L'étranglement dans tous ses états 14 octobre 2013

Séance d'information femmes 55+ , Woluwé St Lambert 17 octobre 2013

Défense verbale pour femmes, Schaerbeek 19 et 20 octobre 2013

Défense verbale pour femmes, Tournai 19 et 20 octobre 2013

Entraînement Tournai : L'étranglement dans tous ses états : 21 octobre 2013

Autodéfense pour filles de 8 à 11 ans, Laeken : 28 et 29 octobre 2013

 

Activités en collaboration avec Garance :

Autodéfense pour gays : 5 et 6 octobre 2013. Inscriptions : frederic@rainbowhouse.be

 

Activités hors Garance :

26 septembre 2013, à Amazone : vernissage de l'exposition de photos "Peur"

 

Si vous ne parvenez pas à lire le contenu de cet email, accédez à la version en ligne
Si vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter, cliquez ici
© Garance ASBL - www.garance.be - info@garance.be