Si cette Newsletter ne s'affiche pas correctement, cliquez ici
Si vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter, cliquez ici
Une remarque, une suggestion ? Contactez-nous !
Visitez le site !

 

 

NEWSLETTER n°25 - Janvier 2013


A LA UNE

2013, année charnière et acharnée !

L'Assemblée générale de décembre dernier a adopté un plan d'action ambitieux pour Garance, qui doit poser des fondements pour une croissance continue de nos activités. Il y a aura encore plus de stages, les groupes de réflexion pour femmes 55+ et pour femmes migrantes seront relancés, Garance va se développer à Tournai et nous l'espérons, bientôt à Namur, le projet « Genre et Urbanisme » va connaître une nouvelle phase et, mieux encore, de tout nouveaux projets vont voir le jour. Nous vous l'expliquons dans notre tout dernier article.

Encore faut-il que les moyens matériels suivent, nous attendons donc avec impatience les réponses de l'Education Permanente pour concrétiser toutes nos ambitions...

 

GARANCE EN BREVES

Rapport 2011

La transparence de ses activités est un objectif de Garance ; aussi tous nos rapports annuels sont-ils consultables sur notre site. Celui de 2011 vient d'être publié.

 

Garance dans les médias

Le quotidien l'Avenir a demandé l'opinion de Garance sur la nouvelle loi qui prévoit qu'en cas de violences conjugales, l'agresseur peut être mis en dehors du domicile pendant dix jours.

n journaliste de Vlan est aussi passé nous voir pour présenter le projet « Femmes 55+ actrices de leur sécurité », à l'occasion de la séance d'information organisée ce 14 janvier à Auderghem.

Par ailleurs, l'hebdomadaire Maxi-magazine a publié dans son n° 1365 un grand article sur les incivilités, accompagné des conseils pertinents de la « coach d'autodéfense » Irene Zeilinger.

 

Garance dans les médias français aussi

L'excellent magazine Causette consacre un article aux stages d'autodéfense de Garance dans son numéro de janvier. Par ailleurs, le reportage réalisé en octobre par TF1 sur le harcèlement de rue a été repris par la VRT et est désormais visible en Belgique aussi. Garance apparaît en toute fin de reportage.

 

Garance en traduction

A partager avec ses ami/e/s qui ne lisent pas le français : l'article « La prévention c'est avant ! » a été traduit en néerlandais et en anglais sur le site de Hollaback !

 

C'EST ARRIVE PRES (OU TRES LOIN) DE CHEZ VOUS

smiley

France : feuille de route pour les ministères

Après les leçons théoriques d'antisexisme (voir notre Newsletter de novembre 2012), voici la mise en pratique : le comité interministériel français aux Droits des femmes a arrêté un plan d'actions pour mettre en oeuvre l'égalité réelle entre les femmes et les hommes. Chaque ministère reçoit une « feuille de route » vers l'égalité, qui concerne autant les politiques à mettre en oeuvre que l'organisation des ministères eux-mêmes. Sont prévus, très concrètement, la désignation de personnes responsables au sein de chaque cabinet, des budgets et des délais de réalisation. Le plan du Ministère de la Justice comprend parmi ses objectifs la nécessité d'améliorer les réactions aux violences faites aux femmes. Reste, évidemment, à évaluer dans quelque temps la traduction sur le terrain de ces bonnes intentions.

 

smiley

Les Belges sensibles à la discrimination contre les homosexuel/le/s

Quand on entend le débat français sur l'ouverture du mariage aux homosexuel/le/s, on peut constater à quel point la Belgique est un pays ouvert, capable d'adopter des lois progressistes dans la sérénité. Cela ne signifie pas pour autant que toutes les discriminations ont disparu. D'après un Eurobaromètre récent, un nombre croissant de Belges sont persuadés que les LGBT sont davantage discriminés dans notre pays que dans les pays voisins. Plus d'un cinquième des personnes interrogées pensent que les lois anti-discrimination n'ont guère d'effet.

En cas de problème, seul un tiers des Belges s'adresserait à la police, les autres faisant davantage confiance à la société civile (dont les syndicats). Et une majorité d'entre eux pense que la crise économique risque d'avoir des effets négatifs pour tous les groupes minoritaires, qu'ils soient liés à l'origine ou à l'orientation sexuelle.

On peut regretter cette méfiance... ou se réjouir de cette sensibilité des Belges aux discriminations, car le pire est sans doute de croire que désormais, l'orientation sexuelle ne pose plus aucun problème chez nous.

 

smiley smiley

Plaintes pour viol en hausse

Entre 2009 et 2011, le nombre de plaintes pour viol a augmenté de 20% en Belgique. Plus de 4000 faits recensés, c'est évidemment énorme. Mais cette hausse est aussi le signe que davantage de victimes osent signaler l'agression, même si près de la moitié des plaintes sont immédiatement classées, faute de preuves suffisantes.

Sur le même thème, belle initiative de France Télévision : donner une voix aux victimes de violences sexuelles. Sur le site, on peut trouver des témoignages, mais aussi des informations utiles, des liens vers des associations... tout ce qui peut aider à briser le silence.

 

smiley

Maltraitance des personnes âgées

D'après une étude flamande réalisée par la gérontologue Els Messelis, les personnes âgées, et en particulier les femmes, sont le plus souvent victimes de violences dans leur propre cercle familial. Il s'agit surtout de maltraitances psychologiques ou financières, mais les cas de violences physiques ou même sexuelles ne sont pas exceptionnels.

Les personnes âgées souhaitent souvent rester chez elles aussi longtemps que possible, mais ce n'est pas toujours synonyme de sécurité et de bien-être. La vigilance des professionnel/le/s en contact avec ces personnes (infirmier/e/s, assistant/e/s sociaux/les...) peut les protéger. A condition qu'ils et elles soient formé/e/s à détecter les problèmes...

 

smiley

Italie : la bien bonne du curé

Un curé italien a fait scandale en affichant à la porte de son église un manifeste appelant les femmes à réfléchir si leur tenue vestimentaire ne provoque pas les criminels : « Les femmes, qui provoquent par leur habillement succinct, qui s'éloignent de la vie vertueuse et de la famille, provoquent les instincts et doivent se livrer à un sain examen de conscience, en se demandant : peut-être le cherchons-nous? » Devant le tollé médiatique, son évêque lui a fait retirer ce texte douteux.

La bonne nouvelle, c'est justement l'indignation provoquée par ce tract : car combien de fois n'entend-on pas, dans la rue, dans les médias et jusque dans les tribunaux, cette idée que quand même, une femme agressée a peut-être « provoqué » l'agression par sa tenue, sa liberté, sa présence dans des lieux louches à des heures indues ? Là, le message est enfin clair : le seul responsable, c'est l'agresseur.

 

smiley

France : Insécurité en baisse, sentiment d'insécurité en hausse

D'après le dernier rapport de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), le sentiment d'insécurité est en hausse en France, alors même que l'insécurité réelle serait en baisse.

En cause : la hausse de certains délits comme les cambriolages, ressentis comme une atteinte de l'intimité, d'où un effet important sur le bien-être ; la montée du sentiment d'insécurité économique et sociale ; et enfin, un discours politique et médiatique qui présente l'insécurité comme le thème n°1 : par la droite qui en a fait un thème de campagne... et par la gauche qui l'a mis en avant pour souligner l'échec de la droite en la matière !

 

smiley

Inde : le viol de trop

Les violences sexuelles contre les femmes en Inde sont un véritable fléau. Mais peu d'entre elles osent déposer plainte, sous la menace des violeurs, ou au nom de « l'honneur des familles ». Après le viol collectif et le meurtre d'une jeune femme dans un bus à Delhi, les habitant/e/s sont descendu/e/s dans la rue pour exiger la sécurité pour les femmes – et la peine de mort pour les violeurs. Quand on connaît l'impunité dont ils jouissent habituellement, le simple fait qu'ils soient poursuivis et sévèrement sanctionnés devrait suffire.

L'auteure indienne Arundhati Roy a sa propre analyse sur la médiatisation de cette affaire : elle met en avant des criminels pauvres, se livrant à une équipée sauvage, tandis que le viol utilisé comme instrument de domination, y compris par la police n'est, lui, jamais dénoncé. Il ne s'agit donc pas pour elle d'exiger de nouvelles lois, plus sévères, mais d'appliquer les lois existantes. Pour tous les auteurs.

De son côté, le « gang des saris roses » de Sampat Pal Devi dénonce la situation générale des femmes en Inde et organise l'autodéfense, y compris physique.

 

LA SCIENCE DIT...

Paroles, paroles, paroles... sur les violences conjugales

Vous l'avez sûrement remarqué comme nous : quand on parle des violences conjugales, ça commence systématiquement par quelque chose comme « Bien sûr, les hommes aussi peuvent être victimes des violences conjugales, mais elles touchent surtout des femmes ». C'est un peu comme si on devait s'excuser d'avance d'oser affirmer que ce phénomène - pourtant bien examiné, analysé et dépouillé dans la recherche - reflète l'inégalité persistante entre femmes et hommes. Une étude récente venant des Etats-Unis, basée sur des interviews et des focus groups avec des étudiant/e/s, tente d'apporter d'éclairer les stratégies communicatives qui masquent cette inégalité dans les conversations de tous les jours sur les violences conjugales, mais aussi dans les discours professionnels et politiques.

 

 

ON A LU, VU, ECOUTE POUR VOUS...

Fred et Marie, la suite

Un an après le court-métrage « Fred et Marie » qui montrait les ravages de la violence psychologique dans le couple pour faire connaître le numéro d'appel « Violences conjugales » 0800 30 030, voici la suite, « Marie et Fred », avec le message : « La violence conjugale, pour en sortir, il faut réagir ». Marie réagit donc... la suite dans le film.

 

Bien vivre son couple

« Homosexualité, bisexualité, nos amours, des hauts et des bas » : l'asbl Magenta propose une brochure qui s'adresse à toutes les personnes vivant des relations affectives, amoureuses et sexuelles avec des personnes du même sexe, mais aussi aux professionnel/le/s qui sont en face de ces couples. On y trouve des infos (que dit la loi ? où s'adresser en cas de difficultés ?) une déconstruction des stéréotypes concernant l'homosexualité, et un chapitre sur les violences, qui s'adresse aussi bien aux victimes qu'aux auteur/e/s ou aux témoins, ainsi qu'aux associations.
On peut la commander chez Magenta ou la télécharger gratuitement sur le site.

 

 

LA REBELLE DU MOIS

Hedwig Porschütz, une prostituée parmi les Justes

Des actions exemplaires, mais une vie jugée « immorale » : pendant la guerre, Hedwig Porschütz a sauvé des juifs de la persécution nazie. Mais après la Libération, l'Etat allemand lui a refusé aussi bien la reconnaissance qu'une pension, à cause de son passé de prostituée. Une femme étonnante à découvrir sur notre site.

 

 

AGENDA

Activités de Garance

Autodéfense pour femmes, Laeken – 2 et 3 février 2013

Entraînement : défense verbale (spécial St Valentin) - 11 février 2013

Défense verbale au quotidien, Schaerbeek - 23 février 2013 – 23 et 24 février 2013

Autoprotection pour femmes 55+, Schaerbeek- 23 et 24 février 2013

Entraînement : agressions armées - 11 mars 2013

Autodéfense pour femmes, Schaerbeek -16 et 17 mars

 

Activités en collaboration avec Garance :

14 février 2013 : Action publique One billion Rising !

 

Activités hors de Garance :

30 janvier, Bruxelles : colloque au cours duquel sera présenté un jeu vidéo innovant à l'usage des écoles pour sensibiliser les jeunes aux violences dans les relations amoureuses. Toutes les informations sont sur le site de Cava.

 

Notre prochaine Newsletter paraîtra fin février et sera axée sur le 8 mars. N'hésitez pas à nous envoyer vos informations !

 

 

Si vous ne parvenez pas à lire le contenu de cet email, accédez à la version en ligne
Si vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter, cliquez ici
© Garance ASBL - www.garance.be - info@garance.be