Si cette Newsletter ne s'affiche pas correctement, cliquez ici
Si vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter, cliquez ici
Une remarque, une suggestion ? Contactez-nous !
Visitez le site !

 

 

NEWSLETTER n°24 - Décembre 2012


A LA UNE

One Billion Rising !

Après le succès mondial des « Monologues du Vagin », son auteure Eve Ensler a lancé l'idée d'un « V-Day » annuel, un événement dont les bénéfices sont destinés à soutenir des projets de lutte contre les violences faites aux femmes. Garance en a déjà bénéficié.

L'année prochaine, le V-Day veut marquer un grand coup : qu'un milliard de personnes se lèvent en même temps contre les violences faites aux femmes. Date symbolique choisie : le 14 février, fête des amoureux mais surtout, faut-il espérer, des amours sans violence. L'appel est bref et percutant : «  Une femme sur trois dans le monde sera violée ou battue au cours de sa vie. Un milliard de femmes victimes de violences, c'est une atrocité. Un milliard de femmes qui dansent, c'est une révolution ! »

A Bruxelles aussi, un événement sera organisé, coordonné par le Lobby européen des Femmes, et Garance y participera. Plus d'infos dans notre prochaine Newsletter. En attendant, on peut suivre l'évolution du projet sur la page Facebook de l'événement.

 

GARANCE EN BREVES

Le nouveau programme est arrivé !

Le nouveau programme de nos stages, entraînements et animations pour le premier semestre 2013 est presque prêt : il est déjà sur notre site et arrivera dans vos boîtes mails dans les prochains jours ! Une première date à retenir : stage d'autodéfense les 2 et 3 février 2013. Vous voulez vous inscrire ? Ne traînez pas ! Certaines dates sont très vite complètes... Nous vous rappelons qu'il faut s'inscrire par téléphone ou par mail avant de verser l'acompte. Et puisque c'est encore la période des cadeaux, pourquoi ne pas offrir à votre fille, votre mère, votre soeur ou une copine un stage d'autodéfense pour 2013 ? Voilà un cadeau utile.... que vous pouvez même vous faire à vous-même.
Et tant qu'à penser aux cadeaux, vous pouvez aussi nous soutenir par un don. A partir de 40 euros, il sera déductible fiscalement.

 

Bienvenue à Karima Louh !

Depuis ce 3 décembre, notre nouvelle secrétaire est arrivée : elle s'appelle Karima Louh, elle est aussi efficace que souriante et c'est elle que vous aurez au bout du fil ou du mail pour vos inscriptions à des stages, vos demandes de renseignements... Bienvenue donc à Karima parmi nous.

 

Garance contre la « Boîte à clichés »

Aux côtés de Amazone, Awsa, le CFFB, Magenta, l'Université des Femmes et Vie Féminine, Garance est co-signataire d'une Carte blanche concernant la « Boîte à clichés », série de capsules télé diffusées avant le journal télévisé de la RTBF. Un programme qui renforce les stéréotypes sexistes qu'il prétend dénoncer... Le texte est paru en Courrier des lecteurs dans la Libre Belgique du 13 décembre.

 

Garance dans Pluricité et le Gracq

Carrefour des Cultures est un espace de réflexion et d'action, qui propose une série d'animations, de formations, de débats et d'actions interculturelles. Il publie notamment une revue, Pluricité, dont le numéro de novembre-décembre présente Garance (voir page 18). Par ailleurs notre brochure « Genre et espace public » est présentée sur le site du Gracq, ASBL qui a pour objectif principal la promotion du vélo comme moyen de déplacement.

Garance dans « Envoyé spécial »

Après TF1, voilà France 2 qui s'intéresse au travail de Garance, toujours en rapport avec le harcèlement de rue. Une équipe d'Envoyé spécial est passée dans nos locaux le mardi 11 décembre. Pour savoir quand sera diffusé le reportage, rendez-vous sur Facebook ! C'est d'ailleurs l'occasion de devenir notre ami/e si vous ne l'êtes pas encore.

 

C'EST ARRIVE PRES (OU TRES LOIN) DE CHEZ VOUS

smiley

Interdiction de résidence pour l'agresseur

Le 1er janvier 2013 entre en vigueur la loi belge prévoyant l'interdiction temporaire de résidence en cas de violence domestique. Ce ne sera donc plus à la victime de s'enfuir, c'est l'agresseur qui sera éloigné.

Le procureur du Roi pourra décider d'une telle interdiction pendant maximum 10 jours. La personne concernée devra immédiatement quitter la résidence conjugale, elle ne pourra plus y retourner ni entrer en contact avec la/les victime/s. Après les 10 jours, la poursuite de l'interdiction ne pourra être décidée que par le juge de paix.

 

smiley

Retrouver du travail pour des femmes victimes

Les violences conjugales blessent mais elles isolent aussi, détruisent la confiance en soi et en les autres. Retrouver du travail quand on a quitté un conjoint violent est souvent un parcours de combattante, alors que c'est d'autant plus nécessaire pour des raisons d'indépendance économique comme pour l'estime de soi.

Ni Putes ni Soumises a lancé en France un groupe qui travaille avec les personnes concernées, en sensibilisant aussi les entreprises pour engager ces femmes. Les obstacles sont connus et les mêmes que chez nous : difficultés liées à la fragilisation des victimes, mais aussi les lacunes de la société, comme l'insuffisance d'offre pour l'accueil des enfants.

 

smiley

Les Egyptiennes se défendent !

Comme en 2010, la place Tahrir au Caire est redevenue le centre de grandes manifestations contre la confiscation du pouvoir par le nouveau président. Et comme en 2010, des femmes qui participent à ces actions sont sexuellement agressées par des bandes qui estiment que leur place est dans leur cuisine, pas dans les manifs.

Certaines se sont révoltées contre cette situation : elles ont participé au renversement de Moubarak, pas question aujourd'hui de se laisser enfermer à la maison. Aussi ont-elles mis en place des outils pour se protéger, y compris l'autodéfense des femmes elles-mêmes.

 

smiley

Praxis s'adresse aussi aux femmes

A partir de 2013, Praxis proposera un groupe de parole aux femmes auteures de violences conjugales et/ou familiales. Il se tiendra les samedis à Ottignies, et s'adresse à des femmes ayant exercé de la violence sur leur conjoint/e mais aussi sur des enfants, des ascendants ou tout autre membre de la famille.
Pour les informations pratiques, contacter Praxis.

 

smiley

Projets Daphné en danger

Créé en 1997, le programme européen Daphné a permis de mettre ne place des programmes de coopération et de bonnes pratiques entre ONG et associations luttant contre les violences faites aux femmes. En 2010, Garance a pu ainsi réaliser son projet de prévention des violences dans le contexte de la prostitution.

Aujourd'hui, Le Lobby européen des Femmes lance l'alerte : en période de restrictions budgétaires, ce programme est menacé dans son financement. Tant de collaborations fructueuses et d'expertises accumulées risqueraient alors d'être perdues.

 

smiley

Prisons belges inhumaines

Le comité européen pour la prévention de la torture (CPT) a visité les prisons de Forest et d'Andenne et a pointé des dysfonctionnements graves, qui peuvent s'apparenter à des traitements inhumains et dégradants. Les médias insistent beaucoup sur une recommandation, celle qui porte sur un service minimum en cas de grève des gardien/ne/s. Mais même sans grève, la situation est alarmante : surpopulation, manque d'encadrement aussi bien pénitentiaire que médical et psycho-social, trop de temps passé en cellule et à Forest en particulier, des conditions d'hygiène lamentables. Un rapport récent sur la prison des Baumettes à Marseille pointait les mêmes atteintes à la dignité, en pire, ce qui montre que le problème n'est pas seulement belge.

Certain/e/s répondront qu'il faut consacrer les (maigres) moyens de la justice aux victimes plutôt qu'aux auteur/e/s de crimes et délits. Mais à moins de vouloir garder ces dernier/e/s en prison jusqu'à la fin de leurs jours, il faut bien penser à leur réinsertion. Et quand on a vécu pendant des années dans les conditions pointées par le CPT, peu de chances qu'on en sorte « meilleur/e »...

 

 

LA SCIENCE DIT...

Femmes migrantes : mettre fin à une double violence

Lorsqu'elles sont victimes de violences de la part de leur conjoint, les femmes migrantes sont encore plus vulnérables que les autres. Cette situation est particulièrement préoccupante pour les sans-papières, ainsi que le souligne un rapport de PICUM, plateforme pour la Coopération Internationale sur les Sans Papiers.

Le rapport parcourt la situation de ces femmes dans différents pays, en insistant aussi sur leurs apports aux sociétés d'accueil et leurs mobilisations. Il aboutit à une série de recommandations pour leur permettre un meilleur accès à la justice et à la protection, mais aussi à la participation à la vie sociale et politique des pays où elles ont choisi de vivre. Mais il ne suffit pas d'avoir des papiers pour être protégées, ainsi qu'il ressort d'un autre rapport consacré par Human Rights Watch au sort des femmes migrantes victimes de violence intrafamiliale en Belgique. Intitulé « "La loi était contre moi": L'accès des femmes migrantes à la protection contre la violence intrafamiliale en Belgique », il a décelé de grandes lacunes dans la protection des femmes migrantes victimes de violence intrafamiliale dans ce pays : pas d'accès suffisant aux refuges, risque pour les femmes qui ont migré vers la Belgique pour rejoindre un mari ou un partenaire d'être expulsées si elles dénoncent la violence pendant la période où leur statut est en cours de validation... Une menace qui les dissuade de porter plainte ou même de chercher de l'aide, comme l'indiquent plusieurs témoignages.

Même si aujourd'hui, la loi prévoit d'accorder le séjour à des victimes de violences qui quittent leur agresseur, elle est entourée d'obligations administratives – comme le fait de prévenir rapidement les autorités – qui constituent un frein à son application. « Aucune femme ne devrait avoir à revenir dans un foyer violent parce qu'elle n'a nulle part ailleurs où aller », conclut le rapport. Et là aussi, il se termine par une série de recommandations, portant aussi bien sur des réformes législatives que sur des moyens accrus pour les refuges, accessibles à toutes les femmes, qu'elles soient en séjour régulier ou non.

 

ON A LU, VU, ECOUTE POUR VOUS...

180°, film de Rocio Forero

Présenté lors de la Journée d'études « Genre et ethnicité » organisé à Anvers par les associations Ella et Ivca, le film « 180° » présente les témoignages de femmes victimes de violences dans le couple. Elles sont jeunes ou âgées, d'origines sociales et ethniques diverses, mais les récits se recoupent : les coups, la difficulté aussi de dénoncer leur situation, encore plus forte pour des femmes de communautés minoritaires, de peur de se retrouver complètement isolées.

On comprend que finalement, ces femmes ont réussi à se faire entendre, à quitter le conjoint violent, à trouver du travail, à imaginer un avenir. Dommage que le film n'insiste pas davantage sur les ressources qu'elles ont trouvées en elles-mêmes ou autour d'elles pour sortir de situations qui paraissaient sans solution...

 

LA REBELLE DU MOIS

Lakshmi Bai, la Rani de Jhansi

Notre rebelle du mois a vécu en Inde au XIXe siècle et est devenue un symbole de la lutte indienne pour l'indépendance contre le pouvoir colonisateur britannique. Des chansons et des légendes populaires chantent son courage, un des premiers films indiens en Technicolor et une série télévisée racontent sa vie, de nombreuses statues embellissent l'espace public indien, et un régiment de jeunes travailleuses indiennes sous le nom « Rani of Jhansi Regiment » a soutenu la lutte armée pour l'indépendance indienne de 1943-45. Son histoire nous est racontée sur notre site.

 

 

AGENDA

Activités de Garance

14 janvier 2013 : Entraînement : libération des prises

14 janvier 2013 : Séance d'info pour femmes 55+, Auderghem

2 et 3 février 2013 : Autodéfense pour femmes, Maison des familles et des générations, Laeken

11 février 2013 : Enraînement : défense verbale (spécial St Valentin)

 

Activités hors Garance (mais avec la participation de Garance) :

14 février 2013 : One Billion Rising ! (voir aussi A la Une)

 

 

 

Si vous ne parvenez pas à lire le contenu de cet email, accédez à la version en ligne
Si vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter, cliquez ici
© Garance ASBL - www.garance.be - info@garance.be