Si cette Newsletter ne s'affiche pas correctement, cliquez ici
Si vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter, cliquez ici
Une remarque, une suggestion ? Contactez-nous !
Visitez le site !

 

 

NEWSLETTER n°19 - juin 2012


A LA UNE

Oui à la mixité, mais...

Un projet de décret wallon de la ministre Eliane Tillieux prévoit d'imposer la mixité (1/3 – 2/3) dans les Conseils d'administration des ASBL agréées. Une façon de faire entrer davantage de femmes dans les lieux de décision... mais aussi de mettre en difficulté des associations féministes, comme nous l'expliquons dans notre article.

En attendant une éventuelle prise de position commune des organisations de femmes, l'Assemblée générale de Garance, réunie le 6 juin, a voté une résolution :
« Garance salue l'engagement des politiques pour améliorer la représentation des femmes dans les organes de décision du secteur non-marchand. Cependant, une mixité aveugle aux relations de domination et aux inégalités de pouvoir risque d'avoir des effets pervers. Une non-mixité est parfois nécessaire pour atteindre des objectifs politiques d'émancipation des femmes. C'est pourquoi nous demandons que les associations féministes puissent bénéficier d'une exception à toute obligation de mixité selon le genre. »

 

GARANCE EN BREVES

Le programme nouveau est arrivé !

Au moins aussi attendu que le Beaujolais nouveau, mais sans têtes lourdes du lendemain, voici le programme de Garance de septembre à décembre 2012. Stages d'autodéfense ou de défense verbale, stages pour filles, groupes de réflexion pour femmes 55+ ou pour femmes migrantes... les possibilités de mieux se prémunir contre les violences sont nombreuses. Certaines dates sont déjà fixées, d'autres seront ajoutées au fur et à mesure sur notre site. Une nouveauté à signaler : des « apéros-sécurité », où une femme réunit un groupe d'amies autour d'un thème, d'une situation vécue, point de départ d'une animation de 2 heures proposée par nos animatrices. Si cela se passe l'après-midi, l'apéro peut aussi se transformer en goûter.
Intéressée ? Contactez-nous pour les conditions !

 

C'est quoi être vieille ?

Le 22 juin, Garance a présenté son projet « Femmes 55+ actrices de leur sécurité » lors de la Journée associative transfrontalière « Et puis d'abord, c'est quoi être vieux ? » L'occasion de découvrir d'autres initiatives originales, avec des personnalités et des projets « qui font rimer âgé/e/s avec engagé/e/s », entre la France et la Belgique. L'occasion de prendre quelques contacts prometteurs pour de futures collaborations.

 

Dossier Garance

L'association Soins chez soi qui coordonne l'intervention d'infirmières, aides familiales, kinésithérapeutes etc. à domicile pour des personnes malades a mis en lumière Garance dans son journal. Le dossier s'appelle « Garance, une autre approche de la sécurité » et explique nos différentes activités. Il sera prochainement mis en ligne sur le site de Soins chez soi.

 

C'EST ARRIVE PRES (OU TRES LOIN) DE CHEZ VOUS

smiley

Signale la violence !

A l'initiative de la Région de Bruxelles-Capitale, une campagne nous invite à refuser d'être complices du sexisme, du racisme, de l'homophobie... Affiches, site web et un dépliant proposent de brefs conseils sur ce qu'on peut faire si on est victime ou témoin. Garance a aidé à formuler des conseils pratico-pratiques pour éviter des agressions ou, si c'est impossible, s'en protéger au mieux. Refuser d'être complice par son silence, c'est aussi une manière de combattre les violences.

 

smiley

Refuse les discriminations !

La Fédération Wallonie-Bruxelles propose un DVD pour réfléchir aux discriminations. Même si on peut être réservée sur l'intitulé « La discrimination, c'est mal », les petites capsules pleines d'humour, avec l'aide de nos amies les fourmis, peuvent servir d'instruments de sensibilisation aux différents types de discrimination (critères de race, d'origine, d'orientation sexuelle, de sexe, de conviction religieuse, etc). Il peut être commandé gratuitement, accompagné d'une brochure intitulée « Discrimination toi-même ».

 

smiley

Sortir des cases

« It's T-Time ! » Sous ce titre rigolo, Çavaria, la fédération LGBT flamande, lance une campagne pour casser le tabou transgenre, ne plus le considérer comme une maladie ou un problème mais comme une simple variante de vivre son humanité. Pour toutes celles et ceux (car en grammaire, la binarité est de mise) qui ne se sentent pas à l'aise dans l'une des cases prédéterminés « H » ou « F », ou qui sont intéressé/e/s par la question.

 

smiley

Numéros utiles à Bruxelles

La Ville de Bruxelles a édité un dépliant reprenant les numéros utiles où s'adresser quand on est victime de violence conjugale : où porter plainte, trouver un médecin, chercher un hébergement, échapper à un mariage forcé, ou simplement témoigner.

Signe particulier : le dépliant est publié en 12 langues (même si malheureusement, la version arabe est erronée). Il peut être obtenu à la cellule Egalité des chances.

 

smiley

Violences sexuelles contre les femmes handicapées

Des hommes qui kidnappent une jeune fille, la violent, lui lancent 25 cents en échange de son silence puis postent sur Internet la vidéo de leurs « exploits »... Cela s'est passé en Afrique du Sud et a provoqué d'autant plus d'indignation que la victime souffrait d'un handicap mental et avait déjà subi deux viols, mais ses témoignages avaient été jugés trop « confus » pour faire condamner ses agresseurs.

L'occasion pour l'organisation Human Rights Watch d'insister sur les risques accrus de violences sexuelles que courent les femmes handicapées et de souligner que les organismes de services policiers, sociaux, psychologiques et médicaux sont souvent trop peu formés pour leur venir efficacement en aide.

 

smiley

Violences « glamour » ?

Dans le magazine bulgare "12" le photographe Vasil Germanov présente des photos de six mannequins avec différentes blessures : une gorge tranchée, un œil au beurre noir... Sous l'article, une mise en garde précise : « Les photos ne doivent pas être regardées par des jeunes de moins de 16 ans. Elle doivent être évitées par ceux qui n'ont pas le cœur bien accroché ». S'il s'agit de sensibiliser aux violences faites aux femmes, il est important de toucher les jeunes, et ce ne sont pas des photos « trash » qui sont les plus appropriées – ce que le magazine aurait pu savoir en consultant des associations de lutte contre ces violences. A moins qu'il s'agisse simplement de présenter les victimes en version « glamour », ce qui devient franchement indécent...

 

La science dit...

Foot et violences domestiques

Voilà, c'est parti pour l'Euro de football, jusque début juillet. L'occasion de revenir sur le lien entre les grandes compétitions de foot et l'augmentation des violences conjugales, dont on avait déjà parlé il y a deux ans.

Une nouvelle fois, une étude de la BBC confirme le lien entre foot et violences domestiques. Les chercheurs ont ainsi constaté en 2010 que les soirs où l'Angleterre jouait, on enregistrait une augmentation des signalements des violences, en fonction du résultat de la rencontre. En cas de match nul, pas de changement significatif ; par contre, en cas de défaite, l'augmentation par rapport à la même journée de l'année précédente frôle les 30%, et elle est pratiquement aussi importante en cas de victoire. On ne peut donc pas simplement parler de « frustration », ce qui serait déjà grave en soi. Mais les soirs de match, les tensions sont multiples, et l'alcool, l'excitation, même s'ils ne peuvent à eux seuls expliquer ni justifier les violences, facilitent probablement le passage à l'acte.

La Belgique n'étant pas qualifiée cette année, on pourrait s'estimer tranquilles... mais l'étude de la BBC montre la même montée des violences au sein de communautés d'origine étrangère. Méfiance donc car les équipes d'Espagne, d'Italie, du Portugal, de Pologne ou de France participent à l'Euro. Et toutes les rencontres, hélas, ne se terminent pas par un match nul. Interpellée à ce sujet, la Fédération de Football estime qu'elle n'est pas concernée. Pas de messages de prévention donc entre deux publicités pour marques de bières...

 

ON A LU, VU, ECOUTE POUR VOUS...

Exposition : « Vous ne pouvez pas rester comme ça, madame »

Durant huit mois, le photographe Pierre-Yves Ginet a suivi des victimes de violences conjugales ainsi que ceux et celles qui les accueillent et les accompagnent. Il a partagé le quotidien des intervenantes du refuge « Solidarité femmes et refuge pour femmes battues » de La Louvière et a rencontré d'autres associations (dont Garance), des psys, des avocat/e/s, des policier/e/s.

Les photos sont accompagnées de textes explicatifs et d'un livre (à consulter sur place) qui donnent des infos sur les différentes associations, mais aussi la législation, le cycle de la violence, le cheminement d'une plainte... Bref, un bel outil pédagogique. L'exposition peut être vue à l'Espace Magh jusqu'au 28 juin (entrée libre). Elle pourra ensuite être empruntée à la "Direction de l'Egalité des chances de la Fédération Wallonie-Bruxelles".

 

Faire Face présente son nouveau site

Faire Face est une association de Toulouse qui s'occupe de prévention des violences contre les femmes en organisant des ateliers et stages d'autodéfense et dont les activités s'adressent à toutes les femmes. Son nouveau site présente ses activités avec, en plus, une superbe illustration !

 

AGENDA

Dernières places !! Stage pour filles de 8 à 12 ans : 2 et 3 juillet à Schaerbeek

Nos activités reprennent en septembre, et notre Newsletter revient en août

 

 

Si vous ne parvenez pas à lire le contenu de cet email, accédez à la version en ligne
Si vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter, cliquez ici
© Garance ASBL - www.garance.be - info@garance.be