Si cette Newsletter ne s'affiche pas correctement, cliquez ici
Si vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter, cliquez ici
Une remarque, une suggestion ? Contactez-nous !
Visitez le site !

 

 

NEWSLETTER n°18 - mai 2012


A LA UNE

RIFFAF, ou le plaisir de l'échange

Du 4 au 7 octobre, Garance invite à Bruxelles des formatrices d'autodéfense féministe venues de France, de Suisse et du Québec. Ces quatre jours permettront de faire connaissance, échanger nos pratiques et expériences et construire l'avenir ensemble.

La rencontre se terminera le 7 octobre par une « journée portes ouvertes » où toutes les femmes intéressées pourront découvrir toute la richesse de savoir et savoir-faire des autodéfenses féministes, et essayer de nouvelles techniques. Un programme plus complet et la possibilité de s'inscrire suivront en septembre, mais on peut déjà trouver plus de détails sur notre site.

 

GARANCE EN BREVES

Garance dans Nord Eclair

Si la plupart des stages de Garance se passent encore à Bruxelles, de plus en plus en plus d'activités essaiment en Wallonie, et parfois même à l'étranger. Fin avril, douze femmes ont participé à l'un de nos stages d'autodéfense à Wazemmes (Lille). Une activité qui a eu les honneurs d'un article dans le quotidien régional.

 

Garance à la Jump Academy

Le 29 mai prochain, Garance animera un atelier à la Jump Academy. Cette association s'adresse aux femmes, souvent d'un niveau d'éducation élevé, qui souhaitent améliorer leurs connaissances professionnelles et développer leurs capacités personnelles. Il s'agira d'une introduction à la défense verbale : « Répondre quand on a le sifflet coupé ». Car poser ses limites, les faire respecter, peut être considéré comme une compétence centrale dans la vie professionnelle aussi bien que dans la vie privée.

 

Les sifflets de Garance font des petits (Auderghem)

A Auderghem, après une session de groupe de réflexion pour femmes 55+, l'échevin chargé des seniors a été enthousiasmé par les sifflets de Garance. Les seniors de la commune aussi : déjà plus de 800 sifflets écoulés, sous l'oeil intéressé de la presse et même de Télé Bruxelles. C'est le plus beau compliment que d'être imitées... Deux différences quand même : les sifflets d'Auderghem sont bleus et vendus à 1 euro, tandis que les nôtres sont rouges... et gratuits. Des sifflets c'est bien, mais une participation à nos groupes de réflexion donne bien plus d'outils de protection. Une nouvelle séance d'information pour femmes 55+ aura lieu en janvier 2013. Vous retrouverez la date dans notre agenda dès qu'elle sera fixée.

 

C'EST ARRIVE PRES (OU TRES LOIN) DE CHEZ VOUS

smiley

La FGTB contre l'homophobie

La régionale bruxelloise du syndicat FGTB lance une campagne contre l'homophobie dans le monde du travail, qui comprendra notamment une formation des délégué/e/s, bien nécessaire quand on sait ce qui se passe dans les entreprises : moqueries, harcèlement, refus de promotion ou même d'embauche... Une bonne initiative, à condition de ne pas oublier aussi les spécificités de la lesbophobie et de la transphobie.

 

smiley

Expo photos contre les violences armées

En août prochain à Genève se tiendra une exposition de photos intitulée « Vision of Hope », organisée notamment par le Programme de Développement des Nations Unies. Thème proposé : le lien entre développement humain et réduction de la violence armée. Appel est donc fait aux photographes de tout pays à participer jusqu'au 29 mai. Pour toute information supplémentaire, visitez Visions of Hope.

 

smiley

Appel aux artistes

La province du Luxembourg lance un appel aux artistes plasticien/ne/s (peintres, sculptrices/eurs, dessinatrices/eurs, photographes, graveuses/eurs, etc.) domicilié/e/s en province de Luxembourg pour une campagne de sensibilisation aux violences faites aux femmes. Les oeuvres retenues feront partie d'une exposition itinérante à travers la province en novembre et décembre prochain.

 

smiley

La loi autrichienne contre les violences fête ses 15 ans

La loi autrichienne sur la protection de la violence qui fête ses 15 ans est un modèle pour nombre d'autres pays européens. Depuis 1997, l'Autriche applique une loi complète pour protéger les victimes de violence conjugale de manière globale: coopération entre la police et le milieu associatif, écartement de l'agresseur du domicile commun jusqu'à 6 mois, prise de contact systématique avec la victime de la part d'un centre d'intervention, l'exclusion de la médiation judiciaire pour les cas de violence conjugale, durcissement judiciaire pour les agressions à caractère sexuel, amélioration des droits des victimes devant les tribunaux pénaux et civils, aides financières et dédommagements forfaitaires payés par l'Etat...
En 15 ans, près de 74 000 partenaires violents ont dû quitter leur domicile. Cette loi est une signe clair que les violences conjugales sont un délit sérieux. Il reste encore du travail, notamment au niveau de la protection des enfants.

 

smiley

Film sur l'autodéfense féministe

Tautofilmetout est un collectif lyonnais qui s'est constitué autour d'un projet de film sur l'autodéfense féministe. L'objectif est de valoriser et de faire connaître la pratique de l'autodéfense féministe, en partant du constat qu'en France (et on pourrait dire la même chose chez nous), en dehors de certains réseaux, on voit surtout fleurir les cours de selfdefense animés par des hommes et plein de stéréotypes.

Pour toute information ou proposition de témoignage, comme formatrice ou participante à un stage, on peut les contacter directement.

 

smiley

Semaine de la sécurité

Du vendredi 1er au vendredi 8 juin 2012 inclus, la Direction Sécurité locale intégrale organisera pour la deuxième fois la semaine de la sécurité intégrale.

L'objectif de cette semaine est de réunir tous les partenaires en prévention afin d'échanger des bonnes pratiques et des idées ainsi que les informer sur les derniers développements et les défis futurs de la politique de sécurité et de prévention. Au cours de cette semaine, divers thèmes seront abordés tels que les vols dans les habitations, la sécurité et le respect au sein de la société, les conseillers en prévention et la communication, la sécurité de transport, la sécurité aux abords des écoles, l'utilisation sûre d'internet, les caméras intelligentes, etc. Programme détaillé sur le site du SPF Intérieur.

 

smiley

Violences chez les pompiers

Séisme chez les pompiers de Paris : un jeune pompier parisien a porté plainte contre douze de ses collègues pour un bizutage violent qui a dégénéré en viol. Deux supérieurs hiérarchiques qui ont assisté aux faits sans intervenir ont également été inculpés. Du coup, les langues se délient et d'autres anciennes victimes se mettent à parler.

Ce qui prouve encore une fois que le viol a moins à voir avec le sexe qu'avec une volonté d'imposer un rapport de pouvoir et d'humilier la victime...

 

smiley

Ne pas oublier la lesbophobie

Les associations homosexuelles et les médias se sont beaucoup émus, et à juste titre, du meurtre homophobe d'Ihsane Jarfi. On a beaucoup moins entendu parler de ce qui est arrivé à une jeune lesbienne, battue et violée par son père lorsqu'il a appris son homosexualité. Le père vient d'être condamné à quatre ans de prison.

Les « viols correctifs », pour apprendre aux lesbiennes à retrouver le « droit chemin », sont une plaie dans certains pays comme l'Afrique du Sud. Et on peut penser que ce phénomène est largement caché chez nous...

 

smiley

Un boxeur sachant cogner (sur sa compagne)

Le nom de Floyd Mayweather ne vous dit peut-être rien. Ce boxeur américain est devenu champion du monde des super-welters en ce début mai. Pourquoi on vous en parle ? Parce que ce champion n'aurait jamais dû livrer ce combat. Il avait été condamné à trois mois de prison ferme pour violences domestiques et devait être incarcéré en janvier. Mais le juge a accepté le report de la peine pour qu'il puisse préparer et disputer son match (et cogner sur un autre boxeur, pour changer). Comme s'il s'agissait d'une petite affaire sans gravité... (Metro, 7 mai 2012)

 

smiley

France : le harcèlement sexuel n'est plus un délit

La Conseil Constitutionnel français (7 hommes, 2 femmes) a décidé d'abroger l'article du Code pénal qui définit le délit de harcèlement sexuel, le jugeant contraire à la Constitution. Sa définition juridique était trop vague, ce que des associations de femmes avaient déjà dénoncé auparavant, en demandant la mise en place d'une loi plus précise. La décision du Conseil Constitutionnel a par contre créé un vide juridique, mettant fin à une série de poursuites en cours. Le nouveau gouvernement s'est engagé à voter rapidement une nouvelle loi.

C'est un élu accusé de harcèlement qui a saisi le Conseil Constitutionnel. On peut lire le témoignage de sa victime qui a été, bien malgré elle, à l'origine de la suppression de la loi.

 

La science dit...

Abus sexuels: filles et garçons – même combat?

Diminuer les abus sexuels envers les enfants et les jeunes dans le monde : voilà l'objectif ambitieux d'une étude dont la première partie vient de paraître.

Il s'agit de collecter des données durant dix ans, pour pouvoir améliorer l'offre dans le domaine de la protection des enfants. La première partie est basée sur une enquête parmi 6700 étudiant/e/s entre 15 et 17 ans en Suisse, et une enquête parallèle effectuée en Chine.

Les premiers résultats nous donnent une meilleure compréhension de l'étendue de la problématique dans un pays européen, comparable à la situation en Belgique. On peut voir un résumé sur notre site mais l'un des constats marquants est la disparité des situations pour les filles et pour les garçons : aussi bien en ce qui concerne la prévalence des abus (près de trois fois plus nombreux chez les filles, et aussi plus graves) que l'âge avec le plus grand risque (entre 6 et 11 ans chez les garçons, entre 12 et 17 ans chez les filles) ou encore la réponse thérapeutique apportée (inexistante pour les garçons). Les auteurs des abus ne sont pas non plus les mêmes.

Il est d'autant plus étonnant de ne pas trouver parmi les recommandations qui invitent à tenir compte de différents facteurs - âge, milieu familial – de point concernant des programmes spécifiques au genre.

Conny Schmid: « Violences sexuelles envers des enfants et des jeunes en Suisse. Formes, ampleurs et circonstances du phénomène. » UBS Optimus Foundation, Zurich 2012.

 

ON A LU, VU, ECOUTE POUR VOUS...

Angela Davis à Bruxelles

On vous parlait récemment du concept de « justice transformatrice ». Venue à Bruxelles pour recevoir les insignes de Docteure Honoris Causa de l'Université Libre de Bruxelles, la militante féministe et antiraciste US-américaine Angela Davis a abordé le même sujet sous l'angle d'une « justice réparatrice ».

Partant de deux constats : d'une que ce sont les plus pauvres (et aux Etats-Unis, principalement le Noirs et les Hispaniques) qui peuplent les prisons, et d'autre part, que la prison ne résout pas les problèmes de violences, elle tente de réfléchir à un autre système où il s'agirait moins de « punir » ou « se venger » que d'exiger une forme de « réparation ». Pour étayer son propos, elle ne prend pas les exemples faciles de petits délits mais s'attaque directement à des crimes comme les meurtres racistes ou les violences faites aux femmes.

Longtemps ignorées (surtout quand elles se déroulaient dans la sphère privée) ces violences – sont désormais criminalisées. Peut-on dire qu'elles diminuent pour autant ? Pour Angela Davis, la prison ne fait que développer et institutionnaliser la violence, et il faut d'urgence réfléchir à des alternatives. Ce qui ne signifie pas qu'elles soient faciles à trouver.

On peut trouver, en anglais, plusieurs articles concernant ce qu'elle appelle « le complexe carcéro-industriel ». Au moment même où la réponse systématique à chaque problème de sécurité semble être plus de prisons, plus de de répression, voilà un discours intéressant à entendre.

 

Faire Face présente son nouveau site

Faire Face est une association de Toulouse qui s'occupe de prévention des violences contre les femmes en organisant des ateliers et stages d'autodéfense et dont les activités s'adressent à toutes les femmes. Son nouveau site présente ses activités avec, en plus, une superbe illustration !

 

AGENDA

Activités hors Garance :

Pour détails et modalités d'inscription, voir sur www.garance.be

Défense verbale au quotidien, Schaerbeek – 9 et 10 juin 2012

Autodéfense pour femmes, Schaerbeek – 16 et 17 juin 2012

Entraînement : en voiture - 11 juin 2012

Stage d'autodéfense pour filles de 8 à 12 ans : 2 et 3 juillet

 

 

Si vous ne parvenez pas à lire le contenu de cet email, accédez à la version en ligne
Si vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter, cliquez ici
© Garance ASBL - www.garance.be - info@garance.be