Si cette Newsletter ne s'affiche pas correctement, cliquez ici
Si vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter, cliquez ici
Une remarque, une suggestion ? Contactez-nous !
Visitez le site !

 

 

NEWSLETTER n°10 - Septembre 2011

A LA UNE

Groupes de réflexion pour femmes migrantes

Discuter de la sécurité entre femmes partageant des expériences de vie comparables, mieux connaître ses capacités d'action, se sentir plus à l'aise dans l'espace public, les transports ou à la maison : après les femmes 55+, Garance lance le même type de programme à destination des femmes migrantes.

Pour cela, dès octobre prochain, Garance formera un groupe de futures éducatrices paires, c'est-à-dire des femmes qui partagent avec le public ciblé par ce projet une expérience importante : celle de la migration. Plus d'informations ici.

La formation est gratuite, mais une discussion préalable avec la responsable est nécessaire pour s'inscrire. Si vous êtes intéressée, il reste encore quelques places ! Contactez Elise : edgarance@gmail.com

 

GARANCE EN BREVES

Bienvenue à Nabila !

Depuis le mois de juillet, le secrétariat de Garance est renforcé par la présence dynamique de Nabila Bouaissa. C'est donc elle qui prend désormais vos inscriptions et répond à vos demandes d'informations, par mail ou par téléphone. Vous serez en de bonnes mains !

Semaine des Seniors

Du 29 septembre au 6 octobre, la Ville de Bruxelles organise sa troisième « semaine des seniors », où l'on pourra se rencontrer, faire la fête, goûter toutes sortes de saveurs et débattre de divers sujets concernant les seniors. Le 6 octobre sera consacré aux questions de sécurité, et dans ce cadre, Garance tiendra un stand à l'Hôtel de Ville (voir agenda pour les informations pratiques).

L'autodéfense c'est la santé !

Garance a profité de l'occasion unique de la Rencontre Internationale Femmes et Santé qui a eu lieu du 13 au 17 septembre à Bruxelles pour partager, avec un public d'activistes et expertes du monde entier, son expérience dans le domaine de la prévention des violences. Son intervention lors du panel "nouvelles approches de la lutte contre les violences envers les femmes" a suscité beaucoup d'intérêt, tout comme l'atelier d'autodéfense en trois langues. C'était une fois de plus la preuve que l'autodéfense s'adapte facilement aux différentes cultures et que toutes les femmes y retrouvent des outils et stratégies qui peuvent leur servir au quotidien.

 

C'EST ARRIVE PRES (OU TRES LOIN) DE CHEZ VOUS

smiley

Protection des femmes dans les logements sociaux

Le Willow Park Housing Trust, à Manchester, est une des Sociétés de logement social (SLS) britanniques qui ont développé un programme de protection pour aider les victimes de violence entre partenaires. Non seulement ce programme utilise une approche globale des violences, où la SLS propose un accompagnement individuel continu avec des visites au domicile de la victime et peut ester en justice au nom de la victime pour obtenir des interdictions de l'agresseur d'entrer dans leurs bâtiments ; mais en plus, il inclut des mesures de sécurité physique et technique dans les logements (portes renforcées, éclairage d'urgence, boutons d'alarme directe à la police etc.), ce qui permet aux victimes de garder leur logement et de s'y sentir en sécurité. Bien sûr, le succès de ce programme est basé sur la coopération interdisciplinaire des SLS avec la police, les associations d'aide aux victimes, des comités de voisins, les services sociaux et d'autres acteurs. Et sur le fait que ce programme permet d'économiser des frais que des habitants violents peuvent causer à une SLS quand rien ne les empêche de continuer leur comportement violent. Une approche à copier!

 

smiley

Du simple compliment au harcèlement

L' « affaire DSK » aura au moins eu le mérite de mettre en lumière le phénomène du harcèlement sexuel. Le mensuel économique Capital » s'intéresse à son tour au sujet : « Drague au bureau : fini de rire ». Car ce que les Français appellent encore « drague » se transforme trop souvent en lourds sous-entendus, en menaces, avec tous les effets négatifs sur la vie professionnelle et le bien-être au travail. Le dossier de Capital comprend même un « harcélomètre » qui permet de mesurer, dans quelques situations, ce qui différencie le harcèlement d'un simple compliment. A lire et à compléter !

 

smiley smiley

T-shirt contre la violence

Dans le cadre de la campagne « Tous unis pour mettre fin à la violence contre les femmes », les Nations-Unies organisent un concours de création d'un t-shirt avec un design qui exprimera au mieux le refus de ces violences.

Le concours est réservé aux jeunes hommes de 18 à 25 ans, et cinq gagnants seront invités à New York pour la remise de leur prix au siège des Nations-Unies.

Si on peut applaudir l'initiative qui cherche à impliquer les jeunes hommes dans la lutte contre les violences faites aux femmes, il reste tout de même étrange que le concours – et les prix qui y sont liés - leur soit exclusivement réservé. Imagine-t-on un appel à créer le meilleur slogan antiraciste... réservé aux seuls Blancs ?

 

smiley

« Crime passionnel » ?

Un « fait divers », comme on dit, a ému la France cet été : le meurtre de Myriam Sanchez par son ex-compagnon. C'est une des quelque 150 femmes qui meurent chaque année en France sous les coups de leur (ex) compagnon...

Le cas de Myriam Sanchez a ceci de particulier qu'elle était magistrate – ce qui montre, une fois encore, que contrairement aux idées reçues, « cela » arrive dans tous les milieux. Elle connaissait donc bien toutes les subtilités de la Justice. Pourtant, malgré un an de harcèlement, de menaces, de sms vengeurs, elle n'a jamais voulu ou osé porter plainte. Elle s'est seulement confiée à des proches.

Et aujourd'hui, la presse ose encore titrer sur un « crime passionnel », alors même qu'il a été minutieusement préparé et n'est que l'aboutissement d'une année de harcèlement incessant.

La seule "passion" en cause ici est celle de la volonté de contrôle de l'autre et de domination masculine. Un vocabulaire déjà dénoncé par la passé par Natacha Henry. Voilà qui rappelle la nécessité de former les (futurs) journalistes aux questions de genre. A noter que chez nous, depuis 2010, la Communauté française finance un projet de l’AJP (Association des journalistes professionnels) de sensibilisation au genre au sein des écoles de journalisme.

 

smiley

Battue... mais bien coiffée

Une publicité pour un salon de coiffure canadien qui a fait scandale (heureusement !) : on peut y voir une femme assise sur un canapé, alors qu'au-dessus d'elle se trouve un homme qui la regarde, un collier en diamant à la main. La femme a un gros cocard à l'oeil droit et la phrase d'accroche dit : "Look good in all you do" , soit "Soyez belle en toute circonstance" . Le commerce a été bombardé de protestations et subi quelques autres désagréments, bien mérités...

 

smiley

Congo : les hommes aussi

Quoique moins nombreux les femmes, les hommes aussi sont victimes de viols au Congo. Ce qui montre encore une fois que le viol n'est pas un acte sexuel – les soldats ne sont pas devenus subitement homosexuels – mais avant tout un acte de domination.

Quel que soit le sexe de la victime, il s'agit bien toujours de « violences basées sur le genre », comme on le répète si souvent à Garance. Ce que trahit aussi l'une des victimes : « Ils m'ont traité comme une femme ». Comme si le destin d'une femme était forcément de subir des agressions sexuelles...

 

LA SCIENCE DIT...

Mariage forcé : ce qu'en disent les victimes

Des chercheuses anglaises ont examiné de manière critique les politiques britanniques et européennes de lutte contre les mariages forcés, basé sur des témoignages de victimes et d'associations de soutien aux victimes. Et il semble y avoir des malentendus et des représentations biaisées. Car les politiques se focalisent sur le consentement au début du mariage, tandis que les femmes et les associations mettent l'accent aussi sur la possibilité de sortir d'un mariage (forcé ou non). L'opinion publique et les politiques ciblent surtout les communautés musulmane et d'Asie du sud, mais le mariage forcé et bien plus répandu et culturellement diversifié. Les chercheuses analysent les relations entre culture, religion, pauvreté et pratiques gouvernementales, y inclus les politiques d'immigration afin d'arriver à une compréhension plus nuancé du phénomène et proposent des mesures concrètes.

 

ON A LU, VU, ECOUTE POUR VOUS...

« Troussage de domestique »

« Un troussage de domestique » est un livre collectif coordonné par Christine Delphy (éditions Syllepses).

Reprenant la célèbre phrase du journaliste Jean-François Kahn (qui s'en est longuement repenti par la suite) pour qualifier « l'affaire DSK », il s'agit d'un recueil de textes féministes écrits en réaction au traitement médiatique et politique de l'affaire.

Sur le même sujet, on peut trouver un dossier consacré à son traitement médiatique et politique sur le site www.adequations.org. C'est une une association française qui propose des informations et des outils de formation dans les domaines du développement durable, de la solidarité internationale ainsi que de l'égalité des femmes et des hommes.

On peut y trouver une série d'informations et d'outils pour une approche non sexiste, dans l'éducation, les médias... Autre dossier actuel, la controverse née en France autour de l'introduction de la notion de « genre » dans les cours de sciences de la vie.

 

TV5 parle aux Terriennes

C'est une campagne lancée par TV5 Monde pour faire réfléchir sur la condition des femmes, en utilisant les données chiffrées d'une façon pour le moins originale. C'est surprenant, drôle, interpellant : plus de détails ici.

Plus généralement, le site se propose les « dernières nouvelles de la (meilleure) moitié de l'humanité ».

AGENDA

Activités de Garance :

Pour détails et modalités d'inscription, voir sur www.garance.be

Autodéfense :

22 et 23 octobre :
Autodéfense pour femmes, Schaerbeek

 

Entraînements :

10 octobre :
Entrainement : agressions armées

 

Femmes 55+ :

A partir du 3 octobre :
Groupe de réflexion pour femmes 55+, Watermael-Boisfort

 

Femmes migrantes (nouveau !)

A partir du 17 octobre :
Formation d’éducatrices paires

 

Activités extérieures :

Exposition « Parle avec elle », proposée par Médecins du monde et consacrée aux violences faites aux femmes. Jusqu'au 24 septembre au Woluwe Shopping Center, 1200 Bruxelles. Ensuite du 1er au 13 octobre à la Stadsfeestzaal d'Anvers.

Du 29 septembre au 6 octobre : Semaine des seniors 2011, organisée par la Ville de Bruxelles. Le 6 octobre, de 10 à 17h, un « Focus Police », Bourse d'information sur la sécurité à Bruxelles. Garance y tiendra un stand. Lieu : Hôtel de Ville, Grand Place à 1000 Bruxelles. Infos et inscription (obligatoire) : 02/279 34 95

 

 

 

 

Si vous ne parvenez pas à lire le contenu de cet email, accédez à la version en ligne
Si vous ne voulez plus recevoir cette Newsletter, cliquez ici
© Garance ASBL - www.garance.be - info@garance.be